Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 16:37
"Mais non, la partie terminée, cette machine à jouer aux échecs prononça "Mat!", sans plus, puis resta là, immobile et muette, attendant de savoir si nous désirions recommencer."

En 1941, le narrateur effectue la traversée entre New-York et Buenos-Aires sur un paquebot où voyage également le champion mondial d'échecs Czentovic, aussi prodigieux qu'il est bête, frustre et désagréable. Un de leur compagnons de voyage propose un pari : une partie d'échec entre Czentovic d'un côté et une dizaine de curieux de l'autre. La première partie se passe normalement : les amateurs perdent et le champion du monde gagne facilement. Mais lors de la revanche, un inconnu, spectateur de la première partie, intervient dans leur jeu, et permet au narrateur et à ses compagnons de finir sur une très honorable "partie nulle".
Qui est cet inconnu ? Comment peut-il maîtriser si parfaitement les échecs alors qu'il se déclare lui même un joueur amateur qui n'a vu depuis vingt à vingt cinq ans un échiquier ?

Je ne m'intéresse pas d'ordinaire aux échecs et, sans la réputation de Zweig, je serais volontairement passée à côté de ce très court récit. J'aurais eu tort, car on ne parle pas ici de jeu. Les échecs ne sont ici qu'une stratégie pour résister à une des tortures les plus atroces mises en place par les nazis pour faire craquer un homme : l'isolement le plus parfait, la privation de toute distraction. Cette nouvelle décrit de manière effroyable comment, de manière très simple, dans le confort le plus humain, on peut mener un être au bord de la folie. Et comment M. B va leur résister, en nourrissant son cerveau grâce aux échecs...

Même si cet aspect est le plus frappant et le plus émouvant de ce récit, je ne pense pas que ce soit le seul. Qui est "le joueur d'échec" ? M. B ou Czentovic ? Leurs histoires ne sont-elles pas à mettre en parallèle ? Czentovic, "apathique et taciturne", est aussi isolé qu'a pu l'être M. B lors de son emprisonnement. L'un comme l'autre sortent de cette solitude grâce aux échecs, et chacun y gagne une forme de folie...

C'est un récit très poignant, très prenant, d'une richesse insoupçonnée à la première lecture. Le seul reproche que je devrais lui faire, c'est sa taille. Une petite centaine de pages me semble insuffisant pour tout ce que ce récit porte.

Comme toujours avec Zweig, un chef d'œuvre ...
Partager cet article
Repost0

commentaires

zoso 10/01/2013 11:01


C'est évidemment bien écrit mais au combien loin de la réalité !
Du pur délire. Impossible de devenir un champion si on joue seul. Et tous les champions sont des psychopates !

Ce livre là me semble plus proche d'une certaine réalité !
http://www.amazon.com/dp/B00AW8CP44

Céline 10/01/2013 17:30



Peut-être que le but du roman n'est pas de décrire précisément les étapes nécessaires pour devenir un champion d'échec, mais vise plutôt à montrer l'esprit d'un homme soumis à la torture
psychologique ?


Je ne suis pas du tout intéressée par les échecs (c'est un jeu qui m'ennuie profondément), mais pourtant ce livre a su toucher une corde sensible chez moi, justement pour la raison que je décris
plus haut.



Luna 12/03/2011 07:47



Je viens tout juste de découvrir Stefan Zweig à travers son livre le joueur d'échecs : c'est vraiment un livre donc les mots sont d'une grande beauté et puissance... Je n'ai pas aimé l'histoire,
mais bon, l'écrivait SAiT écrire, c'est certain !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "le joueur d'échecs" sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Céline 12/03/2011 15:52



Merci ! Ce n'est pas mon texte préféré de Zweig, mais assurément, il est excessivement bien écrit ! Je te conseille 24 h de la vie d'une femme, ou Marie Stuart, de cet écrivain
!



Bénédicte 22/03/2010 09:08


Merci de ton conseil je viens d'acheter Les grandes vies qui en regroupe 4 dont celles que tu cites J'ai hâte de les lire Bonne journée


Céline 28/03/2010 17:28


J'ai hâte de lire ce que tu en penses !


Anma K. 26/02/2010 09:03



Zweig est bon dans tout : de la nouvelle au roman en passant par les biographies. Autre livre remarquable sur le génie et la folie sur le thème du joueur d'échecs : La Défense Loujine de
Nabokov.



Céline 26/02/2010 10:00


Un autre Nabokov ! Chouette alors !
Merci de l'indication...


Bénédicte 23/02/2010 15:17


je n'ai pas encore lu le joeur d'échecs mais je suis d'accord avec toi lorsque tu parle de chef d'oeuvre de la litterature de Zweig je lis en ce moment Romans et nouvelles et je te laisse découvrir
mes deux articles sur la première partie de ce recueil qui me plait beaucoup a bientôt Au plaisir de te lire


Céline 23/02/2010 15:26


Je te conseille également ses biographies : j'ai lu celles de Marie Stuart et de Fouché, c'est fantastique !


Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici