Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 09:07

A-Single-Man.jpgThese books have not made George nobler or better or more truly wise. It is just that listening to their voices, the one or the other, according to his mood. He misuses them quite ruthlessly - despite the respectful waay he has to talk about them in public - to put him to sleep, to take his mind off the hands of the clock, to relax the nagging of his pyloric spasm, to gossip him out of his melancholy, to trigger the conditioned reflexes of his colon.

 

J'ai vu l'an dernier le film de Tom Ford tiré de ce roman, et lors de ma lecture, je n'ai pu dissocier les mots des images du réalisateur ... Je sors de cette lecture profondément émue et bouleversée.
Tom Ford a réussi à garder "l'esprit" du livre, chose que je n'aurais pas pensée imaginable avec un livre avec aussi peu d'histoire et d'action. On suit la vie et les pensées d'un homme, lors d'une journée de sa vie qui n'est même pas particulière. Juste un homme blessé, meurtri par la perte de son aimé, agressé et fasciné par une société dont il se sent étranger, qui hésite à chaque instant : est-ce que cette vie vaut le coup d'être vécue ?

On croit (et c'est un peu l'image qui est ressortie de la promo du film) que c'est un film d'un homo, sur un homo, pour des homos. Pas du tout. Déjà parce que la perte d'un être aimé est quelque chose de totalement universel. Mais surtout parce que ce livre parle surtout de la difficulté de vieillir, du corps qui s'amenuise, de la douleur et de l'orgueil d'être différent, de la nostalgie ...

 

A-Single-Man_cos_fiche_prog_visuel.jpg"Staring and staring the mirror, it sees many faces within its face - the face of the child, the boy, the young man, the not-so-young man - all present still, preserved like fossils on superimposed layers and, like fossils, dead.Their message to this livre dying creature is: Look at us - we have died - what is to be afraid of ?"

 

Ne serait-ce que pour le style, admirable, de  Christopher Isherwood, ce livre mérite d'être lu même si on a vu le film. Je pense même que voir le film aide parfois à s'accrocher dans la lecture de certains passages. Malgré tout, comme une variation sur un thème, de nombreux points diffèrent.

  (spoilers inside, mais ce n'est pas un livre qu'on lit ni un film qu'on voit pour son suspens ...)

Déjà, George n'est pas suicidaire dans le livre. Il n'est pas hanté par le désir d'en finir, mais plus par la certitude de la déchéance de son corps et de sa vie. Le savoir qui rien ne l'attend plus qui le fera vibrer, aimer, rêver. Il souhaite vivre,

 

single_img.jpg"They are afraid of what they know is somewhere in the darkness around them, of what may at any moment emerge into the undeniable light of their flashlamp, nevermore to be ignored, explained away. The fiend that won't fit into their statistics, the Gorgon that refuses their plastic surgery, the vampire drinking blood with tactless uncultured slurps the bad-smelling beast that doesn't use their deodorants, the unspeakable that insists, des pites their shushing on speaking its name.
Among many other kinds of monster, George says, they are afraid of little me."

 

D'autre part, le livre est très politique, tournée vers la défense des minorités, et il le fait avec beaucoup de violence. Quand George se rêve en "Uncle George" qui torture et massacre tous les "straight", j'imagine que ça a du énormément choquer !
De la même manière, je trouve la critique du "rêve américain" encore plus virulente que dans le film ... Les couples-blancs-avec-enfants qui l'entourent sont l'objet d'une description extraordinaire, mais à côté de laquelle, Les noces rebelles font conte pour enfants !

 

"The Europeans hate us because we've retired to live inside our advertisments like hermits going into caves to contemplate. We've sleep in symbolic bedrooms, eat symbolic meals, are symbolically entertained - and that terrifies them, that fills them with fury and loathing because they can never understand it."

 

Tom Ford a complètement passé sous silence l'épisode avec Doris, cette femme avec qui Jim était en vacances quand il a eu son accident, mais qui elle a survécu grabataire. Finalement, on se rend compte que le couple de George et Jim ne marchait pas si bien, et Jim allait sans doute le quitter pour se mettre avec une femme...

 

"Let Kenny and the kids have it. Let Charley keep the past. George clings only to Now."

Partager cet article
Repost0

commentaires

choupynette 23/03/2011 19:29



tu m'as  convaincue. En plus, le film passe bientôt à la télé... ce sera l'occasion de le voir,e t de lire le roman par la suite!



Céline 31/03/2011 19:10



Le film est absolument splendide visuellement.



trillian 23/03/2011 09:42



J'ai beaucoup aimé le film et le roman a l'air légèrement différent, j'irais bien le lire pour comparer les histoires!



Céline 31/03/2011 19:10



Oh oui ! Les deux s'enrichissent mutuellement ...



Sabbio 23/03/2011 07:07



Encore une fois on a aimé le même film... enfin je dis "aimé" je l'ai adoré! À la fois stylistiquement car il était parfait sur ce point mais aussi pour l'ambiance et, surtout, cette sensibilité
incroyable, il m'a ému dud ébut à la fin et Colin Firth y a trouvé un rôle magnifique, touchant, incroyable dans sa fragilité et ses pensées.


J'avais été complètement séduite par ce film, d'autant que c'est un premier film!


 



Céline 31/03/2011 19:07



Oui, il donne envie de voir les suivants ! Mais je ne sais pas si Tom Ford recommencera. Ce film donne l'impression d'être une histoire qu'il avait depuis longtemps envie d'adapter et que c'est
un peu un one shot !



Liyah 23/03/2011 06:17



Bonjour juste un petit message de rappel important : Aujourd'hui c'est le dernier jour pour me transmettre ton nombre de pages lues pour le concours STAR ! Si je n'ai pas de tes nouvelles je
serai obligé de considérer ta participation comme annulée. Tiens moi vite au courant par mail ! Merci !



Céline 23/03/2011 09:05



Je fais ça ce soir (j'ai pas eu le temps ni hier, ni avant-hier :( )



Laetitia 22/03/2011 20:22



J'ai lu le livre avant de voir le film. J'avais "adoré" (je ne trouve pas le mot adéquat) le livre. Puis j'ai acheté le DVD, à la première vision j'ai retrouvé le livre, en moins dense certes.
Mais j'ai vraiment apprécié le film. Puis j'ai regardé une deuxième fois le film avec le livre en mains pour comparer les deux et c'était vraiment agréable.



Céline 23/03/2011 09:05



Ce film est un bijou. J'ai très très très envie de le revoir maintenant. Bonne idée de le voir avec le livre en mains !



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici