Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 08:34

Detachment.jpg"You have no reason to be angry with me, because I'm one of the few people that see and try to give you an opportunuity."


Henry Barthes est un prof remplaçant, spécialisé dans les collèges les plus difficiles. "Détaché" de l'Education Nationale, il l'est aussi de sa vie, habitant un appartement sans âme, allant deci-delà et ne s'attachant à personne, si ce n'est à son grand-père, un vieillard en maison de retraite à laquelle il apporte chaleur et réconfort. Son grand-père ne se remet toujours pas de la disparition de sa fille, la mère d'Henri dont les nuits sont troublées par les souvenirs d'enfance dans laquelle il apparait.

Dans cette nouvelle classe, dans cette nouvelle ville, il va faire deux rencontres, deux jeunes filles qui vont attendre de lui soutien et affection, émotions dont il se protège. La première est une élève de sa classe, brillante et obèse, donc dévouée aux remarques désobligeantes de ses camarades de classe et de son père. Mais la petite est douée d'une sensibilité hors du commun. La seconde est une très jeune jeune prostituée, presqu'une enfant sauvage qu'il prend sous son aile comme un grand frère.

Detachment3.jpg

C'est un film terrible, une mise en accusation de la société américaine, d'abord par son école : profs insultés, méprisés par les parents, agressés par les élèves ; élèves en désherence totale, en désespérance, sans avenir, avec ou sans diplôme. Ecole de la solitude, où règne la loi du plus fort. Au milieu de cette jungle sauvage, Henry et son costume tiré à quatre épingles, son amour de la littérature hors de propos, mais tellement nécessaire.

Detachment2.jpg

C'est étonnant que ce film soit sorti à quelques mois de Shame, car ils traitent du même sujet : la solitude. Comme si après des décennies d'individualisme, l'Amérique se rendait compte qu'il porte en lui ce corollaire. Solitude chez ce vieil homme qui meurt sans la personne qu'il aimait le plus, sa fille. Solitude chez cette adolescente surdouée et mal dans sa peau. Solitude chez ce professeur mal-aimé rentrant en famille pour trouver encore plus de solitude, femme et fils mutiques devant la télévision.

De la solitude, Henry ne s'en sort qu'en apprenant à s'attacher à cette prostituée, Erica. Comme dans Shame, dont le héros réapprenait la nature de l'amour grâce à sa soeur. Deux relations qu'il serait intéressant de mettre en parallèle, ou en confrontation. Deux hommes seuls s'engageant dans une relation fraternelle avec une femme perdue. Deux relations où l'un a un rapport assidu au sexe (Shame via la maladie de Brandon, Detachment via le métier exercé par Erica). Deux femmes mal dans leur peau, mal insérrées dans la société, qui vont venir s'incruster dans le coeur de ces hommes possédant un statut social, et les aider peu à peu à dénouer les fils de leur mal-être.

 

Je n'ai pas parlé du jeu d'Adrian Brody, extraordinaire en donnant corps et âme à cet homme, ni des derniers images, bouleversantes. Mais j'espère vous avoir convaincus que Detachment est un film à voir.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sabbio 25/03/2012 17:26


Non non toujours pas vu, je vais peu au cinéma et il a disparu bien vite des écrans :/

Céline 04/04/2012 19:34



Il sortira bientôt en DVD.



dasola 19/03/2012 16:54


Rebonjour Céline, je l'ai vu en avant-première mais je n'ai pas écrit de billet dessus car je n'ai pas grand-chose à en dire, je suis désolée. C'est filmé comme un docu-fiction. L'intrusion de la
jeune prostituée m'a paru hors de propos. J'ai même cru qu'on allait accuser le prof de détournement de mineure. Toujours est-il que les Américains ne sont pas bien lotis en matière d'éduction.
Le métier de prof est un sacerdoce. Je me suis beaucoup ennuyée. Désolé. Bonne après-midi.

Céline 25/03/2012 17:27



J'avais la chance d'y aller sans a priori. Je savais que ça avait trait à l'école, mais je ne m'attendais pas à voir un film uniquement là dessus (ce qui me serait arrivée si j'avais lu des
critiques).
Et je ne trouve pas, mais alors pas du tout, que ça soit un documentaire sur l'école. Le travail du personnage joué par Brody est bien sûr un aspect important du film, mais pas plus que sa
relation avec son grand-père ou sa rencontre avec la jeune prostituée. Ce sont trois aspects qui montrent la solitude, dans tous ses aspects.



Annwvyn 12/03/2012 10:26


Merci pour cet article Céline ! Autour de moi personne n'a vu ce film (j'ai été le voir seule) et pourtant on peut dire qu'il vaut vraiment la peine. Pour ma part, je l'ai trouvé vraiment très
triste, comme s'il n'y avait vraiment aucune échappatoire. Mais quoiqu'il en soit, Adrien Brody y est parfait !

Céline 25/03/2012 17:13



Je ne connais pas grand monde qui ait été le voir ... Dommage.


C'est extrêmement triste sur le plan général, car il montre une société qui se délite et qui disparait. Mais la vie du personnage joué par Adrian Brody s'améliore, il retrouve le moyen de s'y
raccrocher, ce qui donne une toute légère note d'espoir.



Sabbio 12/03/2012 05:56


Oh oui tu m'as convaincue! J'ai vu la bande-annonce à plusieurs reprises mais bien qu'aimant beaucoup Adrian Brody je craignais que ce ne soit une énième "film de lycée"... et bien il semblerait
que non, et tant mieux ; merci!

Céline 25/03/2012 17:08



Merci :) L'as-tu vu, depuis ?



Marie 10/03/2012 01:09


Argh! Je voulais aller le voir. J'ai laissé tomber parce que je ne me sentais pas motivée pour aller voir un film que je pressentais déprimant. Et puis tu me donnes à nouveau diablement envie!

Céline 25/03/2012 17:07



Je pense qu'il sortira bientôt en DVD ;)



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici