Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 08:39

au-bonheur-des-dames_couv.jpg"C'était, au fond du hall, autour d'une des colonettes de fonte qui soutenait le vitrage, comme un ruissellement d'étoffe, une nappe bouillonnée tombant de haut et s'élargissant jusqu'au parquet. Des satins clairs et des soies tendres jaillissaient d'abord : les satins à la reine,, les satins renaissance, aux tons nacrés d'eau de source ; les soies légères aux transparences, aux transparences de cristal, vert Nil, ciel indien, rose de mai, bleu Danube."

Je ne sais pas si vous savez, mais la BBC a sorti une adaptation d’un roman bien de chez nous : Au Bonheur des Dames, de Zola. Et, comme tout ce que fait cette vénérable maison, cette mini-série (que je n’ai pas encore finie de regarder) est un délice. En tout cas, sur whoopsy-daisy, on a adoré suivre les aventures de Denise et Mr Moray (oui, l’histoire a été anglicisée). Et on a tellement aimé qu’on a décidé de relire cette merveilleuse histoire.  Le seul Zola qui ressemble à un conte de fées, on ne peut pas passer à côté, non ?


C’était la quatrième ou cinquième fois que je le relisais : je me souvenais assez bien de l’histoire. Denise, une petite provinciale, qui débarque à Paris avec ses deux jeunes frères. Cherchant un travail de vendeuse, elle finit par être embauchée dans le magasin qui monte dans le quartier, dans Paris, dans la France : Le Bonheur des Dames.

Le magasin de nouveautés, tenu de main de maître par Octave Mouret, séducteur, intelligent, brillant, grignote peu à peu le pâté de maisons, comme un ogre affamé. Autres boutiques, clientes, rien ne résiste à son appétit et à son charme enchanteur. Grâce au Bonheur, grâce à Mouret, on n’achète plus ce dont on a besoin, mais ce dont on a envie, ce que Mouret à réussi à nous faire désirer.


"Puis, venaient des tissus plus forts, les satins merveilleux, les soies duchesse, teintes chaudes, roulant à flots grossis. Et, en bas, ainsi que dans une vasque, dormaient les étoffes lourdes, les armures façonnées, les damas, les brocarts, les soies perlées et lamées, au milieu d'un lit profond de velours, noirs, blancs, de couleur, frappés à fond de soie ou de satin, creusant avec leurs tâches mouvantes un lac immobile où semblaient danser des reflets de ciel et de paysage."


Double roman, où on suit plein d’espoir et de bonheur l’amour naître et croître entre Octave et Denise, et où on voit le génie de Mouret faire naître les ruines autour de lui. C’est dans les charniers que poussent les plus belles fleurs, et la passion amoureuse d’Octave pour Denise en est une…

Encore une fois, j’ai adoré ce roman. C’est un des livres les plus aboutis de la littérature française : la double histoire, la pulsion de vie qui déborde de chacune des pages, le style enchanteur sont simplement parfaits. J’aime énormément Denise : il est impossible de ne pas s’identifier à elle, douce et timide enfant, sur la réserve, mais capable d’emportement quand sa passion la dépasse. De la même manière qu’il est impossible de ne pas tomber sous le charme d’Octave, d’être prise dans les rets de sa séduction vénéneuse ni d’être touchée par sa passion, son désir grandissant pour Denise (mon dieu, les dernières pages du Bonheur me font plus d’effet que tous les Fifty Shades of Grey imaginables).


"Des femmes, pâles de désirs, se penchaient comme pour se voir. Toutes, en face de cette cataracte lâchées, restaient debout, avec la peur sourde d'être prises dans le débordement d'un pareil luxe et avec l'irrésistible envie de s'y jeter et de s'y perdre."

 

Des Rougon-Macquart, Le Bonheur des Dames est le roman de la pulsion de vie. Désir d’Octave pour Denise, désir de croissance du magasin, désir des clientes pour la sensualité des tissus, désir de Colomban pour Clara : ce roman est le roman de la libido. Sans qu’il y ait un mot cru ou osé, c’est un hommage à la sexualité de la femme : il est parsemé de descriptions qui, sous le couvert de tissus, de dentelles de la couleur d’une gorge de jeune fille, de soies rougissantes, montrent le désir de la femme.

A côté du magasin et de son dynamisme, les autres marchands apparaissent étriqués, vieillis, affaiblis. Même Geneviève, dont la jeunesse et la position devraient faire le pendant de Denise, perd peu à peu ce qui fait d’elle une femme.  Il n’y a plus de sang, plus de vigueur de ce côté de la rue. Le sang s’est transformé en sève végétale et sans la libido du Bonheur, les Baudu sont voués à mourir.

En quelques mots, en quelques comparaison, en quelques magnifiques descriptions, Zola montre à la fois un Paris qui change, du Paris moyen-âgeux au Paris Haussmannien, et une philosophie de vie : vivre, c’est se battre, c’est avancer toujours, c’est être du côté du cœur qui s’affole sous le désir.

 

Lu dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

Defi-Emile-Zola

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline - dans Re-lecture
commenter cet article

commentaires

maggie 17/12/2012 12:53


J'adooore ton billet  tu révèles complètement ce qui fait la beauté de ce roman ! En revanche, je suis morte de jalousie  comment une série BBC sur un de mes zola préférés  Il faut
que je me le procure ! J'espère que tu vas nous en parler !

Céline 18/12/2012 09:35



Oh merci !! Je rougis, je me pâme ...


La série s'est finie il y a quelques semaines, je ne sais pas si elle est sortie en DVD, encore.



soukee 16/12/2012 19:09


Je l'ai découvert il y a quelques temps : une petite merveille ! :)

Céline 18/12/2012 09:34



Zola est un grand écrivain. Ses descriptions - et là, les descriptions des tissus en particulier - sont magnifiques !



Marie 16/12/2012 15:29


Je l'ai relu, avec le même bonheur que toi, l'année dernière. Tu en parles d'une façon très belle et très intéressante.

Céline 18/12/2012 09:33



Merci ! C'est un roman qu'on prend beaucoup de plaisir à lire et à relire...



Tiphanie 12/12/2012 21:16


C'est un de mes Zola préféré, celui qui m'a donné envie de lire tous les Rougon d'ailleurs!

Céline 18/12/2012 09:25



J'ai lu Les Rougon Macquart dans l'ordre (toujours pas fini d'ailleurs) et celui là a été une bouffée d'air frais !



Cleanthe 12/12/2012 16:19


Très joli commentaire. Ce que tu dis de la libido m'apparaît très juste en effet. Et tu me fais très envie avec cette série..

Céline 18/12/2012 09:23



La série n'est pas forcément fidèle à tous les aspects du roman, mais elle restranscrit bien l'ambiance du Bonheur :)



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici