Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 08:57

A-Feast-for-Crows-UK.jpg"Come at once. Help me. Save me. I need you now as I have never needed you before. I love you. I love you. I love you. Come at once."

Il y a un peu plus d'un an, j'avais lu les quatre volumes publiés de A song of Ice and Fire. Les quatre ? Pas tout à fait. A la fin d'un des chapitres de A Feast if Crows (celui raconté par Cat of the Canals), un cliff-hanger atroce m'avait fait poser le bouquin : si George Martin ne finissait jamais la série, je ne voulais pas en savoir plus.

Par chance, le cinquième tome est sorti le 12 Juillet, cinquième tome que je vais bientôt dévorer avec délectation (avant d'attendre le sixième ...). Pour fêter cela, je me suis replongée dans A Feast for Crows, bien décidée maintenant à le lire jusqu'au bout.

 

Comment en parler sans spoiler ? A Feast for Crows ne se passe qu'en Westeros (ou presque, quelques chapitres se passant à Braavos). D'ailleurs, les personnages qui sont dans les régions les plus excentrées de la carte ne sont pas présents - je les retrouverai dans A Dance for Dragons. Un Westeros en déconfiture : la guerre, la folie, l'horreur s'est installée sur cette terre, où des atrocités sans noms ont été commises. Les corbeaux se régalent des cadavres, pendant que les personnages errent dans un monde qui s'effondre.

Ce n'est pas le plus gai des romans de A Song of Ice and Fire. Une ambiance délétère y règne, et donnent envie de se réfugier à Dorne, pour regarder les enfants jouer innocement au milieu des fontaines. Trop d'hommes (et de femmes) de Westeros ont perdu la raison et se complaisent dans le sadisme et la torture.

La plume de George R.R. Martin est atrocement précise dans la description de cette folie qui ravage la terre. Il nous fait ressentir ce qu'est la guerre, et surtout la guerre civile, quand le chaos répand ses hordes de brigands, de soldatesque ennivrée de sang et de viols, quand la paranoïa devient le seul moyen de survie.

 

Ce n'est pas non plus le mieux construit des romans de la série. Deux intrigues secondaires, à Dorne et aux Îles de Fer prennent le pas sur les autres et on perd un peu le fil de l'intrigue principale. Point de lutte pour le Trône de Fer, point d'Others ni de Dragons. Ce roman est plus dans la destruction des derniers restes qui pouvaient survivre des Sept-Royaumes que dans la construction de quoi que ce soit.

Bref, on touche le fond.

 

Malgré tout (malgré surtout le récit des atrocités commises à Harrenhal), j'ai adoré lire ce roman. D'autres univers des Sept-Royaumes sont présentés, et tous possèdent une grande logique. J'ai beaucoup aimé décortiquer la religion du Drowned God, ou découvrir la famille Martel. J'ai aimé voir Cersei en son château se rêver aussi brillante que son père. Et je me suis raccrochée au plus improbable des personnages (même si son évolution était déjà commencée auparavant) comme à mon ultime bouée de sauvetage doué d'un minimum de sens commun ...

 

Mais Tyrion, Jon et les autres me manquent trop. Vivement A Danse with Dragons !!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Patrick PLA 16/08/2011 15:06



J'ai adoré ADWD, notamment par le fait que GRRMartin ne va pas du tout là où on l'attend. Exemple (SPOILERS !) : on attendait tous que Tyrion arrive devant Daenerys et lui offre ses conseils pour
conquérir Westeros; et bien pas du tout ou plutot si, il arrive devant Daenerys certes mais dans une arène à faire des cabrioles sur un cochon ! Quentyn aussi : il va apprivoiser le dragon
et...non, dommage ! Stannis ou Jon vont faire une bouchée de Winterfell, ah ben encore raté...etc...Néanmoins, il serait bien que comme dans tout bon cycle Martin arrête d'expandre son univers
(big bang) et se dirige vers une recondensation (big crunch final).


Autre remarque, pour la série HBO, ils vont avoir des problèmes de budget. La saison 1 ça allait mais la saison 2 déja avec la bataille de Blackwater ça devrait couter très cher pour que ce soit
bien fait. Et dans ce qui serait la saison 5 sur ADWD la scène où Daenerys s'envole sur son dragon de l'arène avec 30000 spectateurs, ou les scènes avec Quentyn ça va couté cher en images de
synthèse sans compter toutes les séquences marines et aquatiques qui sont toujours chères à produire.



Céline 13/09/2011 22:21



Je suis complètement d'accord avec toi. C'est ce qui m'a le plus surprise et destabilisée dans ce roman. Et je me demande vraiment comment la série va se poursuivre...



Séverine 21/07/2011 12:59



Han là là! T'en parles trop bien.


Je me souviens que quand je l'ai commencé ce tome 4, il m'avait un peu déconcerté. Le ton est tellement différent des trois autres. Puis, à force, il m'a plu. Mais c'est celui que j'ai le moins
rouvert. La preuve en est que les trois poches d'AFFC sont quasi neufs alors que les neufs autres poches ont subi nombre de relectures totales ou partielles. Mais je me réjouis de le relire
bientôt car en plus, avec ton billet et les quelques discussions que j'ai eu avec Diana sur le forum, m'ont fait prendre conscience que je ne me souvenais quand même pas de grand chose. Si ce
n'est cette impression bizarrre.


Mais je n'en suis pas de là et j'ai débuté un peu ce matin le tome 4 poche : L'ombre maléfique (ah les titres J'ai lu!).


Moi aussi, j'ai hâte de me plonger dans ADWD même si je sais que je vais galérer à mort pour le lire en anglais et comprendre quelque chose. Ah Georges, que ne nous fais-tu pas faire? Et je me
réjouis aussi de retrouver certains PoV tel Jon ou Tyrion qui m'avait aussi cruellement manqué à la lecture d'AFFC. Et ça aussi, ça m'avait un peu frustré, je dois dire.


Et tu as raison, Georges est un grand créateur d'univers (en relisant, je m'étonne, me délecte et m'émeut de voir tant de détails dans son histoire, toute la mythologie qu'il a su créer autour de
ces septs royaumes, ce travail de fourmi, de titan est impressionant et époustouflant), une machine à faire des personnages tous plus formidables les uns que les autres dans leur monstruosité
comme dans leurs bons côtés (j'ai du mal à citer un personnage plus faible que les autres), un dialoguiste hors pair (certains dialogues valent leur pesant de cacahuétes, et souvent est impliqué
un certain Tyrion...) et un vrai raconteur d'histoires comme on en fait plus.


 



Céline 14/08/2011 15:39



Merci


J'avais aussi été un peu déçue à la première lecture. Il est beaucoup plus sombre, plus lent, plus dur que les autres volumes. D'ailleurs, je m'étais arrêtée au milieu et je l'ai laissé tomber
pendant plus d'un an.


ADWD a un peu les mêmes défauts que AFFC, à mon sens : ce sont clairement des romans de milieu de trilogie, qui manquent du rythme des romans de début (et de fin). Mais les passages avec Jon sont
tellement biens ! J'ai hâte d'en discuter avec toi sur le forum !



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici