Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 09:00

Aristophane est un auteur qui m'amuse : on le prend pour un classique - tant qu'on ne l'a pas lu. Et dès les premières lignes, on se rend compte que cet auteur mort depuis 2500 ans est très très vivant, graveleux, bon-vivant, et très très populiste.

Pour poursuivre ma découverte de cet auteur, j'avais autrefois lu ses oeuvres complètes, dans la collection Folio, dont la traduction m'avait exaspérée : ils avaient tout traduit, même les noms; L'hélleniste que je suis (que j'étais plutôt), était choquée.

Par chance, je ne me rappelais plus rien des Oiseaux avant d'aller le voir au Français. Heureusement, car il ne reste plus grand chose dans la pièce que j'ai vu de la pièce antique.

 

Les héros ne sont plus des hommes, mais des femmes. Pourquoi pas ? Je n'ai rien contre à condition que ça apporte quelque chose à la pièce. Mais là, pourquoi ? quel est le sens de faire de ces deux humains fuyant la ville vers le monde des oiseaux pour échapper aux impôts et aux tracasseries judiciaires, deux femmes ?

Je n'ai absolument pas compris la raison de ce changement de sexe, d'autant plus qu'il rajoute des bizarreries à la fin, lorsque Camarade Constance adopte et n'épouse pas, la Souveraineté.

 

Mais soit.

 

Le lieu aussi à été changé, mais sans l'être réellement : le monde des oiseaux, est à la fois dans les cieux, à mi chemin entre le monde des dieux et celui des humains (en cela, la mise en scène reste fidèle à la pièce) et à la fois Place Colette (la place où se trouve la Comédie Française) et les oiseaux en sont les acteurs du même théâtre où l'on se trouve. Mise en abîme qui ne serait pas inintéressante si elle était menée jusqu'au bout, et qu'on ne parlait plus du tout des cieux ni des dieux.

 

Les références politiques ont elles aussi été actualisée : s'il devait y avoir une actualisation que je comprends et soutient, c'est bien celle là. Les diatribes d'Aristophane envers ses contemporains n'ont aucune chance de nous faire rire, alors que celles envers nos politiques sont plus faciles à saisir. D'ailleurs,l'apparition de Lagerfeld a provoqué les rires de la salle.

Mais en même temps, la pièce reste désespérement fidèle à l'Antique, nous ressortant Héraklès et Poséidon par exemple. Et donc se contredisant par moment, lorsque par exemple, Camarade Constance, qui honnissait la fermeture des frontières quelques scènes auparavant, se met à refouler tous les profiteurs venant s'installer à Coucou-sur-Seine.

 

Les-Oiseaux_pics_390.jpg

 

Au final, on ne comprends plus rien à la pièce. Reste un décor splendide, dans toute la beauté de l'architecture classique du Palais Royal, des costumes foisonnants et lumineux, et quelques acteurs extraordinaires, comme en particullier Loïc Corbery, jouant Le Coryphée, vif et souple comme un passereaux, et qui arrive à nous faire voir, par intermittence l'oiseau qui se cache derrière l'acteur.

 

Je n'ai donc pas passé un mauvais moment, chaque scène était agréable, mais l'ensemble manque cruellement de cohérence.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Yohan 01/01/2011 19:23



Une de mes rares déceptions depuis que je vais à la Comédie-Française (avec L'illusion Comique, de Corneille). Une pièce dont on perd le fil, qui aurait gagné à être plus franchement actualisée.
A sortir du lot, Loïc Corbery, qui confirme définitivement qu'il est un acteur à suivre !



Céline 11/01/2011 09:40



Loïc Corbery est extraordinaire : c'est un acteur dont je vais suivre la carrière avec intérêt !



100choses 31/12/2010 22:15



je suis allée plusieurs fois au Français, et j'ai toujours eu cette déception: une modernisation dénaturant la pièce, voire en rendant la compréhension laborieuse. Je trouve cela dommage.



Céline 11/01/2011 09:38



C'est l'une des premières fois que je connais cette déception au Français : je les trouve généralement assez respectueux des pièces. Mais le théâtre grec, et d'autant plus la comédie, ne suscite
sans doute pas le même respect du texte que Shakespeare ou Molière...



Leiloona 27/12/2010 15:16



Je n'ai pas vu la pièce, mais le scénariste aurait aussi pu actualiser l'histoire sans pour autant la dénaturer à ce point. 


Comme tu l'as dit au début : Aristophane a écrit des pièces qui peuvent rester très actuelles. 



Céline 11/01/2011 09:36



Je trouve justement les pièces d'Aristophane très modernes et assez universelles, malgré les références antiques.



The Bursar 23/12/2010 16:14



J'ai été beaucoup plus sévère que toi envers cette pièce : je venais de lirela pièce, du coup je n'ai pas du tout apprécié l'introduction de références politiques actuelles, essentiellement parce
que j'ai eu l'impression que Sarkozy remplaçait les dieux grecs, ce qui enlevait la profondeur de la pièce, où il y avait tout de même cette mise en question du divin, car contrairement à
d'autres d'Aristophane, cette pièce n'est pas très politique ou plus exactement ne jouait pas énormément sur l'actualité Athénienne.


Je pensais que le changement de sexe(que je n'ai pas non plus apprécié) était dû à une tentative pour effacer les références à l'homosexualité qui se trouvaient dans le texte.



Céline 11/01/2011 09:30



Je trouve dommage, quite à choisir de remplacer les Dieux par notre gouvernement actuel, qu'ils n'aient pas été au bout de leur idée, en remplaçant Heraklès ou Poséidon par des ministres. Là, je
trouve qu'ils restent entre les deux, et que finalement, ça tombe à l'eau.



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici