Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 16:32

somewhere.jpg

" 'How long have you been ice-skating?
- I've been going on for three years' "

L’avis de B :

De Sofia Coppola, j’idolâtre The Virgin Suicide, et ai vraiment beaucoup aimé Marie-Antoinette. Je désespère de ne pas avoir vu Lost in Translation (ça c’est la faute de Céline qu’est méchante et qui veut pas) mais espère corriger ce manque rapidement ! Je partais ainsi conquis d’avance pour Somewhere dont la bande annonce m’avait beaucoup plu.

L’impression que j’ai en sortant du film est un peu plus mitigée. J’ai passé somme toute un bon moment, j’ai retrouvé cette ambiance particulière que j’aime chez elle mais le scénario ne m’a pas vraiment emballé, du moins sur le moment.  

Je n’ai rien contre les films qui décrivent l’ennui et le vide (j’ai aimé Marie-Antoinette par exemple) mais j’ai l’impression que le propos de ce film a déjà été abordé et pire, mieux traité, à moins que le film ne soit pas réellement ce qu’il parait, auquel cas il n’est pas dénué de certaines maladresses.

A première vue, le personnage principal est Johnny Marco. Cependant, cela pose un problème car Johnny est trop vide et ne se remplit pas réellement, même au contact de sa fille, si ce n’est lors de moments très fugitifs. A aucun moment le spectateur n’a l’impression qu’il ressente réellement quelque chose. C’est une sorte de meuble de l’Hôtel Marmont (je pense que Sofia Coppola l’a voulu ainsi et, dans la mesure où elle semble y avoir passé une partie de son enfance, il est possible que ce soit ce qu’elle a ressenti mais c’est un point de vue trop extérieur pour pouvoir à mon sens être transposé au personnage principal d’un film).

La jeune fille, Cleo, est en revanche merveilleuse. Elle Fanning dégage une fraicheur irradiante et secoue doucement mais irrémédiablement l’univers de son espèce d’ado attardé de père.

Ce n’est qu’en m’interrogeant sur ce que j’avais ressenti pendant ce film et en essayant de le transcrire par écrit pour ce billet que j’ai fini par douter que Somewhere soit un film sur Johnny Marco. Vous aurez remarqué que le titre du film fait référence à un lieu et, si vous l’avez vu, vous avez pu constater que le film est intégralement ou presque tourné dans des hôtels. Or, à y bien penser, le seul « personnage » à avoir de la consistance dans ce film est l’Hôtel Marmont. Qui dit hôtel de star pense immédiatement à luxe, stupre et strass, or le Marmont ressemble à un vieil hôtel de province un peu miteux et limite crados. Première réaction de rejet puis, insensiblement on se laisse happer par le charme désuet et étrange de ce lieu hors du temps et du monde. Une porte s’ouvre sur une soirée, une autre sur trois mannequins en plein shooting, une troisième sur une femme splendide qui s’offre, le balcon donne sur des femmes magnifiques et encore une fois offertes, vous appelez le room service pour un verre, à manger, un strip tease, une chanson et tout ce qui peut vous passer par la tête. Des gens vivent là à demeure et errent de chambre en chambre, de couloir en couloir, perdus dans une sorte de labyrinthe hors du monde qui leur offre tout ce qu'il peuvent désirer. Johnny s’endort ainsi pendant que deux gymnastes font une sorte de numéro de strip tease (pas sexy du tout) dans sa chambre, belle métaphore de la petite mort que constitue le fait de se couper du monde pour vivre dans un pays de fantasmes.

Les scènes lors desquelles Johnny sort enfin de son hôtel sont à ce titre évocatrices. Il tourne en rond au volant de sa Ferrari en spectateur de ce monde qui n’est plus le sien. De même, Johnny semble un poisson hors de l’eau lors de son séjour en Italie dans un palace absolument inimaginable de luxe et s’empresse de retourner au Marmont comme on rechausse une charentaise moche et usée mais confortable. De même enfin, les messages insultants reçus par Johnny ne font que montrer à quel point le monde extérieur est hostile alors qu’au Marmont tout est facile et douillet.

Je pense que Sofia Coppola, qui y a vécu, a voulu montrer à quel point ce ghetto pour riches adolescents finissait par endormir et happer ceux qui avaient le malheur d’y mettre les pieds. La présence de Cléo ne fait pas que montrer à son père la vacuité de son existence, elle lui montre surtout quelque chose que le Marmont ne peut pas lui offrir, une vie et un sens.

Vu de cette façon, le film prend beaucoup plus de sens mais souffre toujours de graves défauts. Que le Marmont soit le personnage principal n’empêche pas le film de manquer de fond ni certaines scènes de se répéter trop souvent (ce type passe sa vie sous la douche).

La vraie force du film réside dans la mise en scène de Sofia Coppola qui sait créer une atmosphère. L’image est belle et la musique comme toujours excellente. J’ai aussi admiré certaines audaces (la première scène longue avec un hors champ assumé par exemple) et vibré pendant les quelques moments de grâce que ce film offre (notamment la scène dans la piscine ou dans le canapé pendant que le vieux majordome chante - très mal - une jolie comptine).

Un bilan mitigé donc pour un film qui s’apprécie peut être plus a posteriori que pendant son visionnage. Malgré ses défauts j’ai passé un bon moment mais je doute qu’il me laisse un souvenir impérissable.

 B.

L'avis de Céline :

 

Décidément, je crois que je préfère ce que fait Papa-Coppola à ce que fait fifille-Coppola !  Ce film ne m'a pas du tout emballée. Pourtant, je n'ai pas passé un mauvais moment devant ce film, il se laisse voir, les acteurs sont très bons, Cleo est lumineuse et éclaire le film, c'est très bien filmé et mis en scène. Ce qui m'a gênée est plutôt au niveau du scénario, que je trouve abominablement creux.

Pourtant, j'adore les films contemplatifs où il ne se passe rien. Ce n'est absolument pas cet aspect qui m'a gênée, mais plusieurs autres...


Je trouve que c'est un film qui manque de finesse, qui insiste lourdement sur certains messages. Par exemple, Sofia Coppola veut nous dire qu'au début le héros tourne en rond avant de finalement trouver un sens à sa vie. Que fait-elle pour cela ? Elle nous le montre dans la première scène, en train de tourner en rond en ferrari sur un circuit et dans la dernière scène en train de conduire sur une route bien droite où le paysage défile. C'est pas prendre un peu le spectateur pour un imbécile ?

 
Ou en vrac, le lien fait entre les jupettes très courtes des deux soeurs stripteaseuses, celle de Cleo quand elle patine et celle des danseuses italiennes, les scènes de douche beaucoup trop longues et répétitives, les scènes où Cleo cuisine, etc etc etc. Là où une scène aurait suffit à nous montrer le côté malsain des activités de Johnny, la monotonie de ses journées ou l'intrusion de Cleo dans sa vie personnelle, Sofia Coppola nous en sert 3, 4 et j'ai souvent eu envie de lui dire que "ça va, j'ai compris". On dirait que le vide de son scénario l'oblige à faire du remplissage pour éviter que son film ne dure qu'une petite demi-heure...

Ensuite, je trouve les personnages assez creux, sans vraiment de personnalité. Johnny Marco est totalement vide. Je veux bien croire qu'il est complètement anesthésié, mais j'ai eu l'impression d'avoir un personnage en carton devant moi pendant 2h ! Et même Cleo me semble assez mal cernée : elle est très jolie (pour ça, le casting est parfait), mais je suis bien incapable de dire ce qu'il y a en elle à part 'une très jeune fille lumineuse et joyeuse'...

On dirait que le script se limite à "c'est l'histoire d'un type dépressif et qui s'ennuie, qui reçoit la visite de sa fille de 11 ans, solaire, qui va éclairer sa vie.", et qu'il n'y a rien d'autre pour construire les personnages ! Or, ce que j'apprécie dans les films contemplatifs, c'est le temps qu'ils prennent pour construire des personnages complexes et pour montrer leurs interaction. Un film lent, sans action et sans personnages, ça donne quoi ?

Et enfin, ce qui m'a le plus gênée : je ne comprends pas pourquoi Sofia Coppola a fait ce film, ce qu'elle cherche à nous dire. C'est vraiment juste la description d'un pauvre type dépressif sauvé par sa fille ? C'est une dissertation sur la vanité des plaisirs humains et le fait que l'important se trouve ailleurs ? C'est une description de la vie des acteurs-stars d'Hollywood ? C'est une manière de régler ses comptes avec son père ? (dans ce cas, la famille Coppola fait fort entre Tetro et Somewhere ...) Une description de l'hôtel, comme semble le penser B. ?

A me relire, je vois que je suis très sévère. J'en attendais sans doute trop (mais Virgin Suicid est un tel chef d'oeuvre !), et j'ai malgré tout passé un très bon moment au cinéma. Certaines scènes sont effectivement très jolies. Mais ce n'est pas un film que je reverrai...

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> <br /> Une déception pour ce film que j'attendais avec beaucoup d'impatience. A force de parler tellement bien du vide et de l'ennui on finit par vraiment s'ennuyer ferme sur notre siège. Pas de chance.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Pareil ! Elle va trop loin dans la monotonie et l'ennui.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Une déception pour moi aussi, je me suis ennuyée et j'ai été frustrée par la fin. Heureusement que j'ai la carte UGC, sinon j'aurais regretté d'avoir fait le déplacement :)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Pareil ! La carte permet de ne pas avoir l'impression d'avoir été floué par ce genre de film...<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> Et bien vos deux points de vue sont intéressants... je le verrai en DVD, j'espère ne pas être déçue que Céline :s<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> J'ai vraiment pris du plaisir à le voir... Mais j'aurais préféré le voir à la maison, plutôt qu'au cinéma...<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> Je n'irai pas le voir. Je préférai la bande annonce de l'autre jour.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Il peut se voir à la télé, à mon avis...<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Et pourquoi ne veux-tu pas voir Lost in translation ? c'est vraiment bien.<br /> <br /> <br /> Sinon, la bande annonce de Somewhere donne envie, mais les avis sont plus que mitigés. Je crois que je vais zapper et aller voir Cooooooooooolin Firth..<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Ce n'est pas le genre de film que j'ai envie de voir le soir, en m'affalant sur le canapé. Revoir P&P95 pour la 15ème fois est beaucoup plus adapté à ce genre de soirées !<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici