Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 12:00
Boubou qui bouquine propose un challenge dans l'air du temps (même si lui ne fait pas la guerre en Irak) : le challenge Yes, we can - 100 ans de littérature amérciaine.

Et comme il y a dans sa liste choisie par un étudiant en master de lettres américaines, un bon nombre d'auteurs que je rêve de découvrir ... Que pouvais-je faire d'autre que d'y participer ?

Alors, dans mes favoris, il y a
Jack Kerouac – Sur La Route
F. Scott Fitzgerald – Gatsby Le Magnifique
F. Scott Fitzgerald – Tendre est la Nuit
Truman Capote – Petit-déjeuner chez Tiffany
John Steinbeck – Les raisins de La colère
John Steinbeck – Des souris et des hommes
James Ellroy – Le Dahlia Noir
William Faulkner – Lumière d’Août
William Faulkner – Le Bruit et la Fureur
Vladimir Nabokov – Lolita
Ernest Hemingway – Le Soleil se lève aussi
Ernest Hemingway – Pour qui sonne le glas
Truman Capote – De Sang Froid
Harper Lee – Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur
que je veux découvrir, et d'autres auteurs que j'ai adorés (Wharton, McCarthy pour ne citer qu'eux ...), je me suis inscrite pour 5 bouquins, en prévoyant déjà de dépasser ce seuil fatidique !
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 11:43
Et ben ça, pour un premier  swap, c'était un fucking bloody swap !!! Qu'est ce que c'était bien !!!

Pourtant, ça a pas super bien commencé. Lorsque le gentil facteur a déposé un gentil papier jaune dans ma boite aux lettres me proposant d'aller chercher un gentil paquet à la Poste à côté de chez moi, j'étais toute heureuse ... mais submergée de travail. Et même si la Poste à côté de chez moi ferme à 20h, ça n'a pas été possible d'y passer pendant plusieurs jours. Et tous les soirs, je regardais le petit papier jaune en me demandant quel est le contenu du mystérieux paquet.
La curiosité bien affûtée, je finis par me libérer un peu plus tôt, court jusqu'à la Poste, arrive dix minutes avant la fermeture, tends, toute essouflée le fameux papier jaune, et commence à trépigner sur place.
Hélas ! Trois fois hélas ! Si j'avais pu savoir ce qui m'attendais ! Nulle trace du paquet dans leurs tablettes ! Pas de paquet égaré dans la petite salle du fond ! Un mystère ...  Et pourtant, non, j'étais bien dans la bonne poste, au bon endroit... Le paquet de mon adorable swappeuse était perdu...
Une enquête devait être menée. J'y retourne (toujours en courant), le lendemain, le surlendemain et les jours suivants, tombant toujours avec un conseiller nouveau, pas au courant de ce problème. Mais malheureusement, le paquet n'avait pas réapparu par miracle.

Enfin, arrive le samedi, dernier jour avant que le paquet ne soit retournée à son expéditrice. Je retourne encore une fois à la Poste, bien décidée à ne pas en repartir avant d'avoir mené l'enquête moi même. Avec une conseillère, on finit par comprendre : apparement, aucun paquet n'était arrivé le jour où le mien aurait du être déposé, l'erreur avait été commise au service de distribution, il suffisait de leur demander de le retrouver et tout serait réglé.
Et le Mardi matin, comme par miracle, le gentil facteur est revenu, cette fois avant mon cher et tendre ne parte de la maison. Et j'ai reçu un coup de téléphone au bureau "Au fait, y'a un paquet pour toi, ça te dit quelque chose ?". Oh que oui ! Mon impatience était à son comble.
Le soir, j'arrive, je me précipite sur le carton ... et ça valait bien la peine d'attendre !

Voilà ce à quoi il ressemblait :

(Lecteur attentif, vous remarquerez les traces de dents sur le côté du paquet, signe de mon impatience à ouvrir le carton)
Et quand on déballait, c'était encore mieux
Le tout, avec une lettre de Titine, qui est pas sur la photo parce que j'ai été trop empressée de la lire !

Et quand on déballe, voilà ce que ça donne

J'avais écrit à ma swappeuse que 1/ je ne connaissais pas du tout ce genre de littérature et que 2/ j'adore les classiques, et elle en a très conclu, avec beaucoup de perspicacité que rien ne me ferait plus plaisir que les classiques de la littérature de vampires !











Et comme je suis fan de Tim Burton, et qu'il me manquait les Noces Funèbres, Martine a exaucé (c'est une très gentille sorcière, Martine, je sais pas si je vous l'ai dit, un peu fée marraine sur les bords ...) l'un de mes voeux les plus chers :
J'adore déjà, ne serait-ce que l'affiche.
Mais quand on lit ou qu'on regarde un Tim Burton, il faut se sustenter ! Et pour ça, on a un thé Lapsang-Souchon, aux merveilleuses senteurs de bois fumé, parfait pour l'hiver sombre et pluvieux (les mauvaises langues diront que ça remplace le feu de cheminée - moi j'adore juste le goût !), à boire dans une tasse assortie au thème, en grignotant des bonbons tous meilleurs les uns que les autres (que les mauvaises langues, celles qui n'aiment pas le thé Lapsang-Souchon, mais qui reçoivent admirablement les colis quand je suis pas là, ont beaucoup apprécié ! Heureusement, il y en avait assez pour que je puisse tous les goûter aussi !!).

Donc, Merci ! merci ! merci ! Sorcière-marraine Martine ! C'était juste parfait ! Même si la prochaine fois, on se le donnera de la main à la main, vu qu'on est voisines ...
Et merci Lou d'avoir organisé tout ça. C'était beaucoup de travail, beaucoup d'attentions pour chacun/e d'entre nous et c'était parfait !

(Et j'espère que mon paquet aura plu à Lamousmé, qui avait lu la quasi-totalité les livres proposés par Lou. Heureusement que pour les films, le choix aura été plus facile, le colis ne serait autrement pas arrivé avant Noël !)



Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 13:35
Une petite news pour les amateurs de romans policiers parisiens.
Comme tous les ans, la mairie du treizième arrondissement organise le "Paris Polar". C'est l'occasion d'honorer la mémoire de Thierry Jonquet, en lisant des extraits de ses textes, de rencontrer des 'vrais' médecins légistes, d'écouter de la musique de film polars, et, bien sûr, de rencontrer des auteurs, comme Franck Thilliez et Henri Loevenbruck !

C'est dans le 13ème et c'est du 3 au 14 Novembre.

Tout le programme est présenté sur le site de la mairie, avec, en particulier :
- le Vendredi 6 Novembre, le concert "Noir Lyrics", qui réinterprête les plus fameuses chansons de films polars (Paris Ateliers, 11 place Nationale - M° Nationale - 20h30)

- Le Lundi 9 novembre, un hommage à Thierry Jonquet (Théâtre 13, 103, bd. Auguste Blanqui - M° Glacière - 20h30)

- Le Mardi 10 Novembre, 7h58 ce matin là, un excellent film de Sidney Lumet, en rediffusion au MK2 Bibliothèque (MK2 Bibliothèque, 128/162 av. de France - M° Bibliothèque - 20h)

- Le Samedi 14 Novembre, à 16h, une séance de dédicaces, à la FNAC Italie 2, place d'Italie.

Venez enquêter dans le 13ème !
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 20:14
Bon, c'est pas tout ça, mais je tenais à vous tenir au courant de quelques (bonnes) nouvelles.
Pour commencer par une très personnelle, je voyais fleurir depuis quelques temps sur les blogs ces questionnaires sur les habitudes de lecture des unes et des autres et en particulier cette question : A quel livre dois-tu ton premier souvenir de lecture? J'ai réfléchi aussi de mon côté à cette question, et à côté des traditionnels Oui-Oui et Fantômette, j'ai trouvé Jules Verne. L'Île Mystérieuse était mon premier bouquin "de grande", je l'ai dévoré, relu, redévoré, adoré et en ai gardé un penchant tout ému pour les îles désertes. Il y a aussi eu Petite Princesse de Frances Burnett, qui m'a beaucoup touchée et que j'ai fini, les larmes coulant abondament sur mes joues, au milieu d'un repas de famille où mes parents avaient renoncé à me faire lâcher mon bouquin. Et il y a eu un roman jeunesse que j'ai lu des dizaines de fois, l'histoire d'un frère et d'une soeur magiciens, qui vont vivre dans le château d'un maître magicien très puissant, où la soeur accumule les erreurs et les catastrophes. Mais impossible de me souvenir du nom de ce roman, ni de l'auteur, ni du nom d'aucun des personnages (je vous ai déjà dit que je n'avais aucune mémoire ?). Et, cette semaine, en vadrouillant sur le net, je suis tombée sur un blog qui s'appelle les chroniques de Chrestomanci. Et là, l'illumination : le nom du magicien de mon bouquin d'enfance, c'était Chrestomanci. Et de recherches web en recherches web, j'ai fini par retrouver le nom de ma lecture d'enfance (Ma soeur est une sorcière), de son auteur (Diana Wynne Jones), et; cerise sur le gâteau, j'ai découvert que ce roman n'était qu'un épisode dans une longue série mettant en scène Chrestomanci !

Résultat : j'ai pour interdiction formelle d'approcher la moindre librairie jeunesse, ça serait une catastrophe.

La deuxième bonne nouvelle est sur le blog de Karine : elle instaure un challenge classique anglais - qui consiste à lire deux (c'est petit joueur quand même) classiques anglais ou irlandais, écrits avant 1900, avant fin décembre 2010. Comme j'ai horreur de ça, que je n'en lis jamais, que je ne suis d'ailleurs même pas en train d'en lire un, et que je n'en ai aucun dans ma PAL, je me suis dit que ça serait amusant de s'inscrire ! Et donc, voilà un logo de plus dans ma barre de droite !

La troisième bonne nouvelle se lie à la deuxième. 
Oceanicus nous propose un autre challenge : lire en VO. Il s'agit de lire 6 (ou 12) livres dans une langue étrangère avant fin 2010. Pour moi, ce sera l'anglais (mes compétences en italien ne me permettent pas d'imaginer lire quoique ce soit de plus de 5 lignes dans cette langue), et je vais tenter le maxi. Entre les classiques anglais, les bouquins de fantasy et ceux de chick lit, sans compter quelques romans récents, je devrais y arriver sans problème !

A vos lectures !   
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 11:03
"On voudrait être celui qui va tendre la main, on voudrait être celui qui va accueillir et aider, et on est également celui qui rejette et qui refuse."
Je vagabondais hier soir sur France Inter, vers 21h. J'aime bien écouter Humeur vagabonde. J'aime la voix de Kathleen Evin, la douce musique du générique, un peu mélancolique comme un début de soirée, et les reportages toujours décalés et toujours pertinents.
Hier, c'était sur le racisme, la haine de l'autre et le roman L'Arabe d'Antoine Audouard. J'avais déjà repéré ce titre et noté sur ma LAL. Mais le phénomène de "rentrée littéraire" m'insupporte au plus au point et je procrastinai mon achat. Je décidai d'attendre qu'il sorte en poche.
Mais voilà, hier, en écoutant parler Antoine Audouard, en entendant la lecture de quelques extraits de ce roman (délicieuse voix de la lectrice ), j'ai eu vraiment envie de le lire. Je crois que je vais me laisser tenter ...
Je voulais donc vous mettre le lien de l'émission, si douce, si cruelle et si intelligente et vous demander votre avis sur ce roman et cet auteur.
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 18:33

Tout est dans le titre !

C'est  pour ceux qui veulent venir discuter bouquins, littérature, livres, auteurs ... et séries !

Partager cet article
Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 20:46
Difficile s’il en est : Paris était-il déjà si hargneux quand je l’ai quitté, ou me suis-je déshabituée du dynamisme et de l’activité que je chéris d’habitude ?

Il faut dire que l’Ecosse et ses trois habitants au kilomètre carré (en revanche, quelques centaines de moutons, des phoques, des fous de bassans et même un banc de requins), pas plus que la croisière dans le sud de la Bretagne (zéro habitant au kilomètre carré pour le coup, mais foule de goélands, fous de bassans et ses quelques dauphins) ne sont pas une préparation très adéquate au RER B. Qu’importe, ça fait beaucoup de bien ! Et l’avantage des croisières en bateau, c’est qu’on a le temps de lire. Renouer avec le plaisir du bouquinage, quand on a une infinité d’heures devant soi, et un gros pavé à la main (Ivanhoé pour ne pas le citer) …

J’ai donc pris pas mal de retard pour ce blog, que je vais rattraper dans les jours qui viennent. De toute manière, je viens de commencer Middlemarch que je ne pense pas finir en trois jours !

Un autre retard à rattraper : la PAL (Pile à Lire, qui menace chez moi de se transformer en BAL, bibliothèque à lire). Antigone vient de lancer un bon défi pour rattraper également ce retard, l’Objectif PAL.

Le but, lire enfin tous ces bouquins qui s’entassent depuis de nombreuses années sur mes étagères.



J’ai la très mauvaise habitude d’acheter trois bouquins par livre lu, de rentrer dans presque toutes les librairies francophones ou anglophones qui passent sous mes yeux, de considérer Gibert Joseph comme un autre chez-moi et de craquer sur tous les bouquins d’occasion qui passent (un livre qui coûte moins de 3 E, c’est pas vraiment un achat, non ?).

Bref, ma PAL contient 89 livres. Précisément, je viens de compter. Elle contient des antiquités, comme ce Parfum de la dame en noir que j’avais acheté juste après avoir lu Le mystère de la Chambre Jaune, dans l’édition Folio Junior, ou A l’ouest, rien de nouveau (là, j’étais en troisième…).

Elle contient des bouquins essayés puis lâchés. Les ailes de la colombe d’Henri James : j’en avais déjà marre au bout de quelques pages et aucune envie de m’empiffrer deux volumes de 800 pages à ce rythme là. Ou la Chartreuse de Parme, mille fois essayé, mille fois abandonné (la dernière fois à la page 262, le marque-page en fait foi) : comment puis-je ne pas aimer ce chef-d’œuvre de Stendhal, alors que j’aime, chéri et adore tout le reste de son œuvre ?

Il y a des livres que je ne lirai jamais, comme l’Histoire des langues celtiques ou le Que sais je sur la Recherche scientifique (c’est le syndrome des moins de 3 E…).

Elle contient des romans dont je retarde la lecture, comme on retiendrait sa cuillère devant un fondant au chocolat, pour mieux en savourer chaque mot (Les rivages de Syrtes de Gracq, Les Chouans de Balzac et Shirley d’une des sœur Brontë…)

Et il y a même un livre que je me suis jurée de ne pas lire : le tome 2 de Gossip Girl après avoir lu le tome 1

Bref, il faut la faire diminuer, ne serait-ce que pour retrouver le plaisir d’une descente chez Gibert sans culpabilité (car 90 petits livres qui crient « lisez moi ! lisez moi ! » dans une oreille, c’est douloureux). Mon but serait de réussir à la faire tenir sur une étagère (au lieu de deux …), mais j’ai peur de viser à l’impossible. Allez, disons 25 livres de la PAL d’ici Noël, c’est un bon objectif, non ?

Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 10:42

Je pars en vacances à la rencontre de la pluie, du crachin et des embruns en Ecosse et en Bretagne !
Je vais essayer de garder à peu près secs Uglies de Scott Westerfeld, Voice of the Gods de Trudi Canavan, When will there be good news de Kate Atkinson, The independance of Miss Mary Bennett de Colleen McCullough et Le maître de Ballantrae de Stevenson...

Je vous donne des nouvelles à la rentrée !

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 15:57
Si on veut lire des critiques de romans sur le site du Monde, ce n’est plus sur la page Culture qu’il faut aller, mais bien sur la page Economie.
Le quotidien a décidé de consacrer chaque jour un article à l’analyse d’un roman (du XIXème pour tous ceux que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui) sous l’angle de la crise : qui était le Bernard Madoff de Dickens ? Mr Merdle (La petite Dorrit de Charles Dickens). Celui de Balzac ? Mercadet (Le Faiseur d’Honoré de Balzac). Les banquiers de la Comédie Humaine ? Nucingen et confrères (La maison Nuncingen d’Honoré de Balzac). Stendhal décrit dans Lucien Leuwen les accointances entre politiques et financiers et le théatre de rue du XVIIIème, la banqueroute de Laws.
Ca s'appelle Le Roman de la Crise et c'est une bien étrange et bien amusante façon de relire les classiques en montrant que l’histoire et les histoires se recommencent toujours.
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 13:20
D'après l'AFP, Franck Mc Court, l'auteur des Cendres d'Angela serait atteint d'une méningite dont il ne se relèvera sûrement pas (http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-39881184@7-37,0.html).
Je me souviens avoir pris beaucoup de plaisir en lisant Les Cendres d'Angela, un récit racontant son enfance et son adolescence à Limerick, dans une famille misérable ; les relations familiales, ses premiers émois amoureux et ses petits boulots. Une Irlande assez différente des poncifs gaélisants et des relents de guerre civile. Une personnalité attachante surtout, un petit gavroche élevé à la Guiness.
J'avais moins aimé Teacher Man, même si les questions que se posent un jeune professeur à New York cherchant par tous les moyens à faire partager sa passion sont assez universelles. Peut-être trop d'ailleurs, trop lues ailleurs. Je m'y étais ennuyée et l'avais refermé avec plaisir, en me disant que, bon, Mc Court, j'allais pas en relire de sitôt.
Mais voilà, l'annonce de sa maladie me touche malgré moi, alors, je vais peut-être bien m'en refaire un, un de ces jours ...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici