Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 08:59

livrenetete3.jpgComme je l'ai déjà dit, je suis allée la semaine dernière à deux soirées du Festival Livre en tête, et j'en suis revenue enchantée.

Le principe de ce festival est de célébrer la littérature et la musique, en lisant des nouvelles ou des extraits de texte, dans un cadre merveilleux.

Imaginez : le coeur du Quartier latin, rue de l'Ecole de Médecine. Ce vieux couvent des Cordeliers dans lequel Marat, Danton et Desmoulins ont fait la Révolution française. Un vaste espace, aux vieux murs et aux poutres sombres. La lumière s'éteint, la musique commence. Et dans une ambiance sombre de veillée, les mots s'écoulent.

 

livreentete2.jpg

 

La soirée de Jeudi était consacrée à l'Antiquité. Au programme, des textes sérieux, comme la Mort de Socrate tirée du Phédon de Platon, un extrait de l'Odyssée d'Homère, des Lettres à Lucilius de Sénèque, ou des Perses d'Eschyle. J'ai aimé retrouver dans ces textes la grandeur solennelle des anciens. Que ce soit dans le calme avec lequel Socrate accepte la mort, ou dans l'angoisse furieuse des Perses face aux nobles vaisseaux athéniens, dans la sérénité d'un Sénèque, ou la poésie d'Homère.

Mais le choix de textes visait aussi à nous donner un aperçu de la civilisation antique et cette civilisation, loin d'être froide et marmoréenne, débordait de vie et d'humour, plus ou moins graveleux.

La preuve en est donnée avec trois textes qui m'ont fait rire aux éclats (et ont amusé toute la salle). Le premier, c'est la Batrachomyomachie : parodie de l'Iliade, il raconte la guerre que mènent les rats aux grenouilles, après que leur chef Rognecroûton soit mort, assassiné par Maxigoître, roi des grenouilles. On y voit les grenouilles s'armer, ou les dieux disserter pour savoir auquel, rat ou grenouille, ils apporteront leur soutien.

Auquel ? Aucun, Pallas Athéna étant furieuse et après les rats qui ont grignoté son voile qu'elle a du raccomoder, et après les grenouilles qui en croassant toute la nuit, l'ont privée de sommeil.


Le second, c'est un texte de Lucien, tiré de ses Histoires vraies : Le secret des Sélénites. De secret, il n'y en a pas : ce n'est que (que !) une description détaillée des habitants de la Lune et de leur mode de reproduction. Donc forcément hilarant, et d'autant plus qu'il est publié dans un livre appelé "Histoires vraies". En plus, le lecteur était merveilleusement doué, gardant un sérieux louable en lisant ce texte loufoque et sans queue (quoique), ni tête.

La transformation de Lucius en âne, dans l'Âne d'or d'Apulée est elle aussi un moment de bonheur. Lucius est amoureux de Photis, servante d'une sorcière, et apparemment, ces deux là passent beaucoup de temps peu vêtus. Une nuit, Photis emmène son amant espionner la sorcière : celle ci s'enduit d'un ongent, et prononçant quelques incantations, voit des plumes lui pousser sur le corps, tandis qu'elle se transforme en hibou. A cette vision, Lucius ne se sent plus, et prie Photis de le transformer à son tour. Bêtise ou méchanceté, Photis se trompe, et voilà nôtre Lucius en âne, obligé de partager l'écurie avec son cheval, lequel n'est pas très généreux. Un monument !

Chaque texte était accompagné d'une improvisation au piano, de Karol Beffa, qui avec énormément de talent, parvenait à retranscrire l'ambiance, l'émotion qui était née des mots.

Cette première soirée fût donc, comme vous pouvez vous en douter, un moment de bonheur, entre rire et beauté... Tout cela m'a donné envie de me remettre aux écrivains antiques, au grec, au latin...

livreentete.jpg

Le lendemain était dédié aux écrivains fin de siècle.

Après une sonate de Prokofiev (que j'ai trouvée un peu longue, ma foi), la même troupe lisait Huysman, Louÿs ou Mirbeau, auteurs que je connais mal ou pas du tout. Pierre Jourde, responsable du choix des textes, a commencé par nous expliquer les caractéristiques de ces écrivains, "décadents", de la fin du XIXème siècle. Ce mouvement est né en 1884, lors de la publication de A rebours, de Huysman, et soutient la thèse d'un épuisement par excès de culture. En quête de sensations nouvelles, le goût du rare, donc du bizarre, donc de la perversion, de la profanation et du mal se répand, le tout assaisonné par une bonne dose d'ironie cynique.

C'est justement par un extrait de A rebours que commençait la soirée : Des Esseintes, assis dans son fauteuil, laisse son esprit errer, et se souvient d'un jeune homme, Auguste, rencontré dans la rue. Auguste a seize ans, et Des Esseintes se propose d'en faire un cobaye pour sa nouvelle expérience. Il emmène le jeune homme dans un bordel de luxe, pour lui donner des jouissances et un goût du luxe qui lui deviendront ensuite nécessaire. En espérant qu'après, le jeune garçon commette des crimes pour retrouver ce goût des choses riches et perverses : "J'aurais contribué à créer dans la mesure de mes ressources un gredin. Un ennemi de plus pour cette odieuse société qui nous rançonne."

Même esprit dans le texte suivant, tiré de Jean Lorrain : il décrit une femme du nord, une Barbara grasse et attirante comme une femme de Rubens, mais froide comme la glace. Puis, un texte plus moral de Léon Bloy, décrivant Monsieur Pleur (Histoires désobligeantes), un vieil avare richissime, mais vêtu pauvrement et salement, vivant dans un taudis. Et quand il meurt, nul ne retrouve son trésor : où donc est-il passé ?

Place à l'humour, avec Pierre Louÿs, et ses Jumelles (L'homme de pourpre) : comment un homme peut-il en même temps commettre les crimes d'adultère, de viol, d'inceste, de bigamie et bien d'autres ...Puis Mirbeau s'est intéressé à la culture des bigorneaux (Contes cruels), et Villiers de L'Isle Adam au dernier soupir (autres Contes Cruels). Quant à La magicienne de Jean Richepin (Contes de la décadence romaine), elle a fait rire la salle aux éclats, mais était-ce volontaire ? N'était-ce pas du à la lourdeur du style, aux incohérences du récit, puisant plus dans les fantasmes de l'auteur que dans un quelconque récit ?

Enfin, nous avons tous pu revivre l'angoisse du dentiste avec Sur les dents, la description d'un dentiste pervers et sadique, mais toujours très bien élevé, de Marcel Schwob.

Plein de délices...

 

En conclusion, l'an prochain, à la même date : vous savez où je serais.

Au même endroit, la tête dans les mains à écouter ces voix d'or me raconter mon histoire, drôle ou cruelle, émouvante ou navrante du soir...

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 10:03

C'est Mardi, et c'est le retour du Top Ten Tuesday !

bookcase

Pour aujourd'hui, The Broke and Bookish a choisi comme thème celui des vacances de Noël... Quels sont les livres qui nous mettent dans l'ambiance des vacances ?

Voici ma liste :

1. Les quatre filles du Docteur March, que je relisais tous les étés quand j'étais petite. Un vrai livre de vacances et d'enfance...

2. Le Seigneur des anneaux, de Tolkien : d'une traite, lors de vacances de Noël, juste après avoir vu le premier volet de l'adaptation. Je devais travailler, j'étais en prépa, et je glissais le livre sous mes feuilles de cours pour pouvoir le cacher vite fait quand quelqu'un approchait. Vu la taille du bouquin, heureusement que la taille de mes classeurs était aussi énorme ! Maintenant, je revois tous les films à chaque vacances de Noël... 

3. La légende de la mort chez les Bretons Armoricains, d'Hersart de la Villemarqué, un recueil de contes qui restait en Bretagne, et dans lequel je piochais (et je pioche toujours) régulièrement quand je suis là bas.

4. Orgueil et Préjugés, de Jane Austen, que je relis régulièrement, lovée dans mon canapé.

5.  A Christmas Carol, de Dickens : je l'ai lu l'an dernier, et il faut bien avouer que l'ambiance de Noël y est parfaitement victorienne.

6. Bilbo le Hobbit, de Tolkien : je l'avais lu en sortant du cinéma, lorsque le premier Seigneur des anneaux est sorti. Je voulais rester dans l'univers, et aucun Tolkien à la maison, sauf Bilbo. J'ai sauté dessus et l'ai dévoré en quelques heures. Je suis en train de le relire (en anglais, cette fois) et c'est sur et certain : il va devenir un de mes livres de Noël favoris !

7. De bons présages, de Terry Pratchett et Neil Gaiman : je le relis dès que j'ai du temps, et à quel moment a-t-on autant le temps de relire que lors des vacances de Noël ?

 

Pour le reste, je sèche ... Même si j'adore Noël, je ne suis pas amatrice des traditions hivernales, à l'exception du 24 Décembre, soirée codifiée s'il en est. Mais vous lisez devant la dinde, vous ?

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 00:00

J'ai été taguée la semaine dernière (déjà !) par Syl, mais je n'avais pas eu le temps d'y répondre !

tagamitie.jpeg

Voilà mes réponses à ses questions...

 

1) Quand vous étiez petit(e), que répondiez-vous à la question : "Et toi, que veux-tu faire quand tu seras plus grand(e) ?"

Plein de choses : institutrice, fermière, … Et puis au début du collège, je me suis dit que je voulais devenir chercheur. Archéologue de préférence. Doctorante en ADN ancien, je fais de l’archéologie moléculaire, et je ne suis pas loin d’aboutir dans ce rêve d’enfance.


2) Quels ont été vos BD et dessins animés préférés ?

Les Schtroumpfs, Gaston Lagaffe et Boule et Bill, trois BD que j’ai commencé à lire avant de savoir lire ! Quant aux dessins animés, dans une maison où regarder la télé était un  challenge (50 branchements à faire et une télé au milieu du passage + France Inter en fond sonore parce que ma mère l'écoute toute la journée) et comme je suis extrêmement paresseuse, je les ai découverts à 17 ans...

 

3) Quels ont été vos jeux préférés ?

Pas vraiment de jeu préférés, mais j’ai des souvenirs d’après-midi entiers à jouer à la crapette avec ma grand-mère… Merveilleux souvenirs d’été.

 

4) Quel a été votre meilleur anniversaire et pourquoi

?

Je ne sais pas vraiment. Je n’ai pas de souvenirs précis d’anniversaire. Chacun d’entre eux étaient des moments agréables. Si je devais en dire un, ce serait les 16 ans : j’étais enfin une grande !

 

5) Qu'est-ce que vous auriez absolument voulu faire que vous n'avez pas encore fait ?

Ecrire un roman, bien sûr. Mais sans talent, c’est difficile…

 

6) Quel était votre premier sport préféré ?

Ahhhhhhh, aucun ! Je n’aime pas le sport, que cela soit dit.

 

7) Quelle était votre première idole de musique?

Sting – parce que j’avais 4 ans, et que ma grande sœur, exemple en tout, en était amoureuse. Je suis encore toute émue quand j’entends une de ses chansons passer à la radio.

 

8) Quel est le plus beau cadeau de Noël (ou équivalent) que vous avez reçu ?

Le plus beau cadeau de Noël que j’ai eu, c’est Noël lui même : mes parents en ont toujours fait un moment magique et féérique, chaleureux. Le 24 Décembre reste ma journée préférée. Et je suis toute contente de retrouver le regard émerveillé de la petite fille que j’étais dans les yeux de mes nièces, qui en profitent maintenant à leur tour

 

Je passe maintenant le bébé à Resmiranda, Lou, et Isil !

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 11:00

Le challenge Shakespeare de Maggie et par Claudia prend forme ! Plusieurs niveaux viennent d'apparaître, ainsi qu'une liste des oeuvres de Shakespeare et des adaptations...

Shakespeare

J'ai craqué pour le challenge A la folie, qui consiste à lire autant de pièces et de voir autant d'adaptations que possibles ! Ca tombe bien, car ma Lettre au Père Noël contenait quelques DVD d'Orson Welles et de Polanski !

En plus, Maggie et Claudia prennent soin de notre culture G en proposant de faire un recueil de citations tirées de ses pièces... Rendez-vous donc sur leurs blogs pour lire du Shakespeare !

 

La première Radio des Blogueurs de Leiloona est sortie : elle est là !

radioblog

 

L'Irrégulière, blog que je découvre à cette occasion, organise un challenge tourné autour de la mode et des vêtements : Read me, I'm fashion ! Il s'agit de lire des romans (autant qu'on veut) qui ont un rapport avec la mode : elle nous donne quelques idées sur ce billet.

fashion.JPG

Bien sûr, je me suis inscrite : j'ai encore un souvenir ému de la description des tissus dans Le bonheur des dames, de Zola, et j'aime imaginer et rêver sur les vêtements que décrivent les auteurs...

 

Cachou nous tient au courant d'un projet d'adaptation d'une nouvelle de Neil Gaiman. Comme vous le savez peut-être (ou pas), j'aime voir la cote de Gaiman monter en attendant l'adaptation de De bons présages ! Mais en plus, les images de celles là ont l'air vraiment splendides !

gaiman.jpg

La nouvelle adaptée s'appelle The Price, et raconte l'histoire d'un écrivain qui, recueillant un chat errant, l'espionne une nuit et découvre des choses bien étranges. Le projet a le soutien de Neil himself, malheureusement, il manque encore de fonds et c'est là que vous, nous intervenons ! On peut donner de 10 à 5000 $, avec des cadeaux à la clé (celui pour le don de 5 000 $ étant d'assister à la représentation assis aux côtés de Neil Gaiman, je ne sais pas comment ils vont se débrouiller avec plus de 2 donneurs..)

Pour en savoir plus, c'est ici ! Et pour donner, c'est ...

 

Evy organise un Challenge de Noël, auquel je participerais bien si j'avais un livre qui suit le thème dans ma PAL. N'ayant pas ce trésor, j'évite toute participation afin de ne pas faire monter les frais livresques en cette fin d'année !

 

J'ai reçu un mail de Myrtille, animatrice du blog Petits Secrets Sucrés : elle organise sur son blog un concours qui court jusqu'au 28 Novembre. Je lui laisse la parole : La mécanique est simple : parmi vos lectures ou vos auteurs favoris, vous pouvez réaliser le portrait gourmand d’un auteur ou narrer une anecdote en rapport avec le sucré tirée d’un de vos livres préférés, que vous publierez sur le blog Petits Secrets Sucrés." Il y a en même temps un vote sur les billets les plus appréciés. Et les 10 billets ayant obtenu le plus de votes pourront gagner le livre de recettes Desserts de chefs, comprenant 22 recettes inédites de grands chefs étoilés. Si ça vous tente, envoyez un mail à Myrtille !


De nouvelles photos de l'adaptation HBO de A song of Ice and Fire sont sorties et c'est Aidan qui nous les montre ! Je suis encore extrêmement convaincue de ce que je vois. Et d'autant plus que Jaime a tout à fait la gueule de beau-gosse nécessaire...

 

Passons aux adaptations ciné, maintenant :

Carey-MulliganFrancis Scott Fitzgerald est à l'honneur en ce moment. En plus d'un biopic consacré à sa vie avec Zelda Sayre (The beautiful and the damned, avec Keira Knightley dans le rôle de Zelda, et réalisé John Curran),  Gatsby le Magnifique va se voir adapté. Leonardo di Caprio va avoir le rôle du fantastique Gatsby, tandis que Carey Mulligan joue la belle et infidèle Daisy. Tommy Buchanan est lui joué par Nick Carraway. Le film est réalisé par Baz Luhrmann, dont j'avais adoré Roméo + Juliet et détesté Moulin Rouge.

 

Une adaptation de The woman in black de Susan Hill devrait bientôt sortir, une histoire fantastique et effrayante où un jeune notaire se rend dans une maison dont la propriétaire est décédée et se retrouve face au fantôme d'une mystérieuse dame en noir.

Et qui joue le notaire ? Daniel Radcliffe, très loin sur cette photo de Harry Potter !

womanblack.jpg

 

Lelf, toujours au courant de tout, nous annonce que le vainqueur dy prix Julia Verlanger 2010 est Cygnis, de Vincent Gessler, Les Utopiales ont rassemblé une bonne partie de la blogosphère des littératures de l'Imaginaire (RSF ici, Shaya là, Lelf, Tortoise,.... ), In the mood for cinema sort une première critique de Harry Potter, La Ruelle bleue nous parle de la Revue Le visage vert, La librairie virtuelle nous présente une nouvelle revue dédiée aux littératures de l'Imaginaire, Angle mort, Manu nous donne un début de roman noir qui donne envie de lire la suite (la suite ! la suite ! la suite !), Yottidottir nous présente Viva l'Opera ! dans les cinémas UGC.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 09:03

couvent_des_cordeliers_refectoire.jpgJuste un article très bref pour vous dire qu'hier, je suis allée au festival Livre en tête. Le principe ? Des lectures de textes, accompagnée au piano. La soirée d'hier était consacrée aux Anciens, avce au programme Homère, Eschyle et Sénèque, mais aussi Lucien ou Apulée.

C'était beau, souvent drôle, parfois émouvant (merveilleuse Mort de Socrate), toujours intéressant. Les lecteurs (de l'association Les livreurs) sont excessivement doués, avec une mention spéciale pour celui qui nous a lu le portrait des habitants de la Lune de Lucien de Samosate. Et les improvisations au piano de Karol Baffa, toujours pertinente, étaient d'une beauté à couper le souffle.

Le festival continue encore ce soir et demain. J'y retourne ce soir, pour une lecture consacrée aux écrivains fin de siècle (je pense y faire un certain nombre de découvertes). Si vous êtes à Paris, allez-y ! C'est fantastique.

Et si vous n'êtes pas à Paris, restez à l'affut du programme de France Culture, qui diffusera ces soirées en début d'année prochaine.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 20:00

J'ai découvert ça sur le blog de Fashion aujourd'hui, et je trouve l'idée très intéressante. Voici une traduction (maison) de ce qu'on trouve sur le blog anglo-saxon The Broke and the Bookish qui a lancé l'idée :

Top Ten Tuesday est une idée originale et hebdomadaire de The Broke and the Bookish, qui permet d'exploiter notre amour des listes. Nous adorons partager nos listes, et nous adorerions connaître les vôtres !

Chaque semaine, nous postons une nouvelle liste des Top Ten d'un de nos bloguers. Chacun peut nous rejoindre ; nous vous demandons juste de mettre un lien vers The Broke and the Bookish et de le signaler en commentaire en bas du billet pour échanger nos listes.

 

Cette semaine, ce sont les grands méchants loups qui sont à l'honneur !

 

bookcase.jpg

 

10. Le Général Tilney, de Northanger Abbey : il chasse la pauvre petite Catherine comme une malpropre, l'envoie sur les routes avec personne pour l'accompagner, et rend sa fille et son fils malheureux. Un monstre paternel

9. Miss Gwilt, de Armadale : elle produit le mal autour d'elle comme d'autres produisent le bien. Et ça ne semble même pas lui faire plaisir !

8. Javert, des Misérables : l'immage même du monstre administratif, incapable de laisser ce pauvre Jean Valjean en paix, le traquant jusqu'à la fin.

7. Mr. Brocklehurst, de Jane Eyre : faux-cul, égoïste, menteur, et laissant crever les petites filles autour de lui, les affamant pour économiser deux sous. Une horreur !

6. Mrs Danvers, de Rebecca : une manipulatrice égocentrique qui torture la pauvre et naïve héroïne de Rebecca, tout ça pour quoi ? Pour montrer que sa pétasse de maîtresse était inoubliable...

5. James, le Maître de Ballantrae : on le tue, on l'enterre, il revient quand même pour se venger.

4. Achéron Hadès, de l'Affaire Jane Eyre : le type, il entre dans des oeuvres littéraires pour buter ou enlever nos héros favoris ! Aucun respect... Imaginez si il avait fait ça à Darcy...

3. Cersei Lannister, de A song of Ice and Fire : elle est belle, mais elle est odieuse. Faisant assassiner tous ceux qui lui déplaisent. Manipulant ceux dont elle est proche. Se réjouissant de la mort de brave gars. Et puis, elle a fait tuer ... Non, je ne le dirais pas pour pas spoiler. Mais vraiment, une garce. Odieuse.

2. Richard, duc de Gloucester, et pas seulement parce que je viens de finir Richard III (quoique ?). Il est manipulateur et cruel, et savour le pouvoir que ses discours pleins de venin lui donne sur les autres. Il n'a aucun amour, aucun respect, aucune conscience et est misérablement pitoyable.

1. Sauron, du Seigneur des Anneaux : c'est le Mal absolu, qui veille et cherche sans trève.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 09:00

Les étudiants de la Sorbonne organisent un festival de lecture à haute voix : Livres en tête. Ce festival se déroule du 17 au 20 Novembre (soit, la semaine prochaine) et dans le réfectoire du couvent des Cordeliers, rue de l'Ecole de Médecine (ça vaut le coup de participer juste pour voir cet endroit splendide, ancien siège du Club révolutionnaire des Cordeliers).

Plusieurs soirées avec plusieurs thèmes se produisent, mais deux me tentent plus particulièrement : le jeudi soir, avec Panthéon (lecture de textes antiques, je ronronne d'avance), et le vendredi soir, avec Tapage nocturne, et la lecture d'auteurs de la fin du XIXème siècle. Chacune des lectures est accompagnée de musique.

L'entrée coûte 5E, mais est gratuite pour les étudiants de la Sorbonne. Et c'est à 20h30.

Le blog du festival est ici.

 

Le trailer de Jane Eyre vient de sortir (en même temps que la première affiche). Autant l'affiche me séduit complètement, cette robe dans laquelle se distingue le visage de Rochester, autant la bande annonce me surprend. J'approuve tout à fait le côté sombre, fantastique, gothique, qui est présent dans le roman, et qui sied tout à fait aux soeurs Brontë. En revanche, je trouve qu'il y a trop d'action dans cette bande annonce, trop de musique. Ca reste un trailer, toujours plus rythmé que le film. J'attends donc la sortie du film avec impatience !

 

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

 

En me balladant sur Allociné, j'ai pu voir que la semaine prochaine, sort un film qui me tente énormément : Création. Ce film raconte l'histoire de Darwin, et en particulier, d'un des aspect les plus douloureux de sa vie. Darwin état croyant (et marié à une femme très religieuse) ; or, la découverte de la théorie de l'Evolution l'a conduit à perdre la foi. Il a longtemps refusé de publier l'Origine des Espèces, pour éviter de peiner sa femme ; et ce n'est que lorsqu'un jeune chercheur lui a écrit pour lui annoncer qu'il avait indépendamment fait la même découverte que Darwin, et qu'il comptait bien la publier, qu'il s'est résolu à la rendre publique.

La bande annonce du film me plait beaucoup. Déjà, parce que le sujet me passionne ! J'en profite d'ailleurs pour conseiller vivement la lecture de L'Origine des Espèces, ouvrage très simple à lire, et merveilleux pour découvrir le principe d'une démarche scientifique, des doutes et des difficultés qui l'accompagnent. Je retrouve en plus une ambiance BBCesque dans les scènes de l'Angleterre victorienne (sans doute due à la présence de mes acteurs anglais fétiches : Jeremy Northam et Bill Paterson, par exemple).

Bref, que des choses qui me donnent envie d'aller voir ce film !

Sinon, Antigone lorgne déjà du côté des calendriers de l'Avent !

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 13:27

Premier tag de ma vie de blogueuse ! Syl vient de me proposer de participer au tag des 15 auteurs, qui me faisait de l'oeil depuis que je l'ai vu sur le blog de Hérisson.

 

Voici le principe de ce tag :

Ne prenez pas trop de temps pour y penser. 15 auteurs (incluant les poètes), qui vous ont influencé et que vous garderez toujours dans votre cœur. Listez les 15 premiers dont vous vous souvenez en moins de 15 minutes. Taguez 15 amis et amusez-vous surtout !

 

Les auteurs, dans un ordre plus ou moins de préférence (avec en petit mot explicatif, les oeuvres qui m'ont le plus marquée) :

Victor Hugo, parce que j'aime son style, son côté grandiloquent et mythologique, que l'on retrouve à la fois dans ses romans, ses poèmes ou ses pièces de théâtre. Un artiste parfait !

Balzac, à cause des Illusions perdues et en général des Scènes de la Vie parisienne

Jane Austen, pour me rendre profondément heureuse à la lecture de chacun de ses romans

Charlotte Brontë, pour le charme romantique et sauvage de Jane Eyre

Tolkien, pour les voyages merveilleux en Terre du Milieu dans lesquels il m'a emmenée

Homère, pour le "Chante, déesse, la colère d'Achille, fils de Pélée" qui m'a profondément émue quand je l'ai traduit pour la première fois en cours de grec

Margaret Atwood, pour sa Servante écarlate

Kazuo Ishiguro, pour son style inimitable, et pour la perfection de Auprès de moi toujours

Elizabeth Gaskell, parce que chacun de ses romans est un délice d'Angleterre victorienne

Karen Blixen, parce que "I had a farm in Africa" est le plus beau début de livre que je n'ai jamais lu, et parce que la fin de La ferme africaine est profondément émouvante.

Nabokov, parce que le début de Lolita est le plus beau début de livre que je n'ai jamais lu (oui, on peut en avoir plusieurs), et parce que Lolita est, de manière générale, un chef d'oeuvre.

Lamartine, dont le côté romantique pompeux me plait terriblement.

Yeats, dont la poésie possède une magie et une musique qui en font l'essence même de la poésie, poésie brute et violente, à l'image de ce vers grâce auquel je l'ai découvert : A terrible beauty is born.

Jules Verne, parce qu'il a bercé mon enfance de ses histoires d'îles mystérieuses, et de courageux et jeunes héros,

Terry Pratchett pour les Annales du Disque-Monde et De bons présages, qui me rappellent toujours que l'humour anglais est le meilleur au monde.

 

Et je tague :

Popila

Resmiranda

Julia

Trillian

Nathalie

Patacaisse

The Bursar

Plaisirs à cultiver

Olya

Maggie

Lou

Isil

Lulu

Lucie

Bookine

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 16:39

Shakespeare.jpgLors d'un échange de commentaires sur le billet qui suivait ma lecture de Macbeth, Maggie a eu une idée fabuleuse : lancer le challenge Shakespeare !

Le but de ce challenge est très modeste : il s'agit de lire une des pièces de Shakespeare et de voir son adaptation au théâtre ou au cinéma, avant le 1er Octobre 2011.

 

Comme je suis très ambitieuse, je compte lire plus qu'une pièce de Shakespeare : j'ai Hamlet, Le roi Lear et Richard III dans ma PAL, et depuis ma lecture de Macbeth, je meurs d'envie d'en voir l'adaptation par Orson Welles. De plus, Julie Taymor va bientôt sortir une adaptation de La tempête (le 10 Décembre aux Etats-Unis), dont la bande annonce me séduit.

 

tempest.jpg

 

Que des bonnes raisons pour faire de cette année une Année Shakespeare !

 

Pour les inscriptions, rendez-vous sur le blog de Maggie. J'espère que nous serons nombreux à se plonger dans la littérature élisabethaine ...

 

PS : pour ceux que ça intéresse, la Comédie Française joue au Printemps Les joyeuses commères de Windsor, pièce truculente que j'avais beaucoup aimé l'an dernier !

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 15:37

Emily lance un Challenge New-York en littérature, dont le but consiste à lire le plus de romans se passant à New-York avant le 11 Novembre 2011 ! Sachant que j'ai déjà Bret Easton Ellis : American Psycho, et L'attrape-coeur de Salinger dans ma LAL, et que j'aimerais beaucoup découvrir Philip Roth et Collum McCann, j'ai eu très envie de participer !

NewYork.jpg

 

 

Pour les amoureux de Colette, le Théâtre du Châtelet organise une belle soirée : le 9 Novembre, à partir de 20h30, aura lieu le spectacle Colette en scène, où des grands noms du théâtre français liront des textes de la romancière. Les fonds obtenus iront au rachat et à la rénovation de sa demeure à Saint-Sauveur-en-Puisaye. Pour en savoir plus, rendez vous sur le site du Châtelet (avec la très belle voix de Jérôme Garcin) !

 

Leiloona lance la radio des blogueurs : le principe, c'est que des blogueurs, une fois par mois ou quand il le veulent, écrive un billet avec la musique qu'ils écoute en ce moment. Leiloona rassemblera tout cela, et nous fournira une merveilleuse play-list...

radioblog.jpg

Je me lance tout de suite, avec ma découverte de la semaine, encore une fois due à la Blogothèque : The french cowboy !

 

 

 

Sinon, Amanda se rit des français et des américains grâce à 200 dessins du New-Yorker, Lulu nousmontre ce à quoi aurait pu ressembler La Marche Impériale, de Star Wars, composée par Beethoven (magistral), Cachou me donne envie d'acheter le dernier album d'Aaron, Rhinoceros fait une critique magistrale du roman policier d'Antoine Bello Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet (et je bave d'avance) ; A.C. de Haenne nous annonce la sortie d'une nouvelle revue, consacrée à la littérature de genre, Angle-Mort ; Yspaddaden nous a informés de la publication de la Revue 813, spéciale nos cent polars préférés ; Juliette revient sur les couv' de roman Harlequins (j'ai ri, mais ri, mais ri ... Surtout le Okay, you're taller than me, happy now ?).

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici