Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 09:00

MollFlanders.jpg"My course of life for forty year had been a horrid complication of wickedness, whoredom, adultery, incest, lying, theft; and, in a word, everything but murder and treason had been my practice from the age of eighteen."

 

Ouf ! J'ai fini ce roman qui, sans être inintéressant, m'a semblé difficile. Etait-ce l'anglais ? Etait-ce le style de Defoe, assez abrupt ? J'ai eu beaucoup de mal à aller au bout, alors même que les aventures de Moll, ou plutôt de Betty parce que c'est son vrai nom, m'intéressaient...

 

" 'And, if a young woman have beauty, birth, breeding, wit, sense, manners, modesty, and all these to an extreme, yet if she have not money, she is nobody, she had as good want them all, for nothing but money now recommends a woman ; the men play the game all into their own hands.' "


C'est bien le problème de notre Miss Betty : née dans le ruisseau (ou plus précisément dans la prison de Newgate, d'une mère condamnée à mort, puis à l'exil), elle a reçu par hasard une excellente éducation. En grandissant, elle refuse de devenir servante comme on le lui suggère, mais veut être une "gentlewoman". Elle n'a qu'une seule solution : utiliser son joli minois et ses belles manières pour trouver un mari riche. Ce qui est plus facile à dire qu'à faire, d'autant que la position des veuves de maris riches ne semble pas très confortable : à la mort de son premier mari, elle est foutue dehors sans pension ni rien, et sans ses enfants, par sa belle famille.

Elle en aura cinq, des maris : le premier meurt trop tôt ; le second fait banqueroute - et s'enfuit en France en la laissant libre ; le troisième se révèle être son frère ; le quatrième l'a épousé pour sa fortune en lui faisant croire qu'il est un homme riche (et vice versa, ce qui les séparera d'un commun accord pour aller chercher ailleurs un meilleur parti) ; et le cinquième meurt au bout de cinq ans, en la laissant sans le sous.

 

Que faire ? Âgée d'une cinquantaine d'années, elle a perdu une bonne partie de ses attraits... Elle devient donc voleuse à la tire, discipline dans laquelle elle excelle sous le nom de Moll Flanders. Après un certain nombre d'aventures, et avoir amassé une bonne petite fortune, elle se fait prendre. Conduite à la prison de Newgate, elle est condamnée à mort, ce qui lui fait voir d'un seul coup l'indignité de sa conduite. Pleine de repentir, elle se confie à un prêtre, qui permettra que sa condamnation soit commuée en exil dans les colonies. Elle retrouve à Newgate son quatrième mari, enrichi lui aussi, et les deux voguent de concert jusqu'en Caroline, où ils vivent heureux, pénitents - et riches.

 

C'est un roman dense, très dense : à la centième page, nous en étions déjà à son troisième mari. Les péripéties s'enchainent à toute vitesse, et même un peu trop vite à mon goût. Defoe ne prend pas le temps de décrire, les lieux, les gens. Et cela a gêné la lectrice de romans classiques que je suis, en m'empêchant de rentrer totalement dans l'histoire.

Malgré tout, le parcours de Betty est passionnant : elle vogue dans toutes les strates de la société, des plus misérables aux plus hautes, et rencontre partout une perversité qui l'atteint et finit par ternir une petite jeune fille d'abord vertueuse. Daniel Defoe profite de ce voyage à travers l'Angleterre, et même au delà pour dénoncer la situation de la femme. Faible, elle n'a droit à aucune protection ; les hommes peuvent réussir sans mariage ; les femmes, non, ce qui crée une inégalité fatale, ainsi que le dit Betty :

 

"But, if they will have me tell the truth, the disadvantage of the women is a terrible scandal upon the men, and it lies here, and here only; namely that the age is so wicked, and the sex so debauched, that, in short, the number of such men as an honnest woman ought to meddle with is small indeed, and it is but here and there that a man is to be found who is fit for a woman to venture upon."

 

Les femmes sont jetées dehors, oubliées, violées et ne peuvent s'en sortir seules qu'en sombrant dans le mensonge ou la délinquance.

 

"And if at last he should take the advantage the law would give him, he might put me away with disdain and me to sue for the little portion that I had, and perhaps waste it all in the suit, and then be a beggar; the children would be ruined too, having no legal claim to any of his effects; and thus I should see him, perhaps in the arms of another wife in a few months, and be myself the most miserable creature alive."

 

C'est globalement toute la société anglaise, qui est violente ; la loi du plus fort est la seule qui pèse ; la justice ne sert qu'à écraser les plus pauvres au profit des plus riches ; on est condamné à mort pour un vol à la tire ; on meurt de faim seul dans les rues ; les enfants sont abandonnés dès le plus jeune âge. Cela m'avait déjà frappée dans Evelina, mais elle est encore plus crue dans Moll Flanders.

 

Lu dans le cadre du défi XVIIIème de Canthilde

défiXVIII

Lu en VO !

LireEnVo.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

canthilde 20/11/2010 14:44



Euh... XVIIIe !



canthilde 20/11/2010 14:44



Enfin, je me tiens à jour de mon propre challenge ! Ta notes est intéressante, je me souviens avoir pensé à peu près la même chose en lisant ce roman : ça va trop vite et on n'a pas le temps de
s'attacher aux personnages, ni même de savourer une intrigue dans ses trop nombreux revirements. Merci de faire vivre ce défi XVIIe. :-)



Céline 21/11/2010 16:33



Je suis très heureuse de te voir de retour ! J'avais peur que tu abandonnes ce blog...


En tout cas, merci pour ce challenge sans équivalent sur la blogo grace auquel je découvre quantité de choses qui me plaisent.



vilvirt 06/09/2010 17:20



C'est encore moi ! Et tu viens encore de me rappeler que ce livre-ci, je me l'était noté il y a très longtemps, et puis j'avais un peu oublié... Il faut absolument que je le trouve. Et puis ton
billet me donne très envie !



Céline 06/09/2010 19:53



Tant mieux ! Je te conseille de le lir à petites doses, en intercalant avec des lectures plus ... légères.



keisha 06/09/2010 12:18



Je l'ai lu il y a très longtemps, mais en français. Voilà pourquoi j'hésite à me lancer dans le 18ème en VO...



Céline 06/09/2010 19:53



C'est assez particulier, surtout quand on est habitué à la littérature XXème ou XIXème. Mais ça ne manque pas de charmes.



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici