Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 14:50

regrets.gif"Mes amis, gardez vos vieux amis. Mes amis, craignez l'atteinte de la richesse. Que mon exemple vous instruise. La pauvreté a ses franchises ; l'opulence a sa gêne."

 

Mon regard a été attiré sur ce très court livre par son titre : Regrets sur ma vieille robe de chambre. Il y a dans ce titre une nonchalance, une intimité que je n'imagine pas chez un Philosophe du Siècle des Lumières, créateur de l'Encyclopédie. Quelle relation Diderot entretenait-il avec sa robe de chambre qui l'a poussé à écrire dessus ?

Je ne sais pas ce à quoi je m'attendais - quelque chose de personnel et d'intime, sans doute, mais je ne l'ai pas trouvé. Diderot raconte sa tristesse d'être enrichi et populaire. De généreuses donatrices prennent soin de lui, remplacent vieille robe de chambre et étagères de bois brut, par une confortable tenue pourpre et des bibliothèques de bois précieux.

Las, hélas ! Le philosophe ne se sent pas à l'aise dans ce nouveau luxe, et regrette la pauvreté d'antan.

Je m'attendais à quelque chose d'original, et Diderot me sert un poncif de la philosophie, radoté depuis Sénèque, et auquel seul Rousseau a réussi à donner un peu de corps. Que n'a-t-il refusé ces cadeaux, s'ils le gênaient tant ?

Diderot, dont j'ai pourtant adoré Les bijoux indiscret et La religieuse, chacun plein de verve et de tranchant, semble vieux, dans ce texte, imbu de sa personne et orgueilleux.

diderot.jpgDiderot avec sa "vieille" robe de chambre.

 

Mais, ces Regrets sont suivies d'un autre texte, beaucoup plus long mais au titre moins aguicheur : la Promenade Vernet. Le philosophe raconte son séjour dans le château d'un ami, durant un bel été. Alors que tout le monde s'amuse et se distrait, le philosophe, sérieux et solitaire, se promène avec le pédagogue des enfants de son hôte dans la Nature (visez la majuscule). Le pédagogue soutient que rien n'est plus beau que la nature sauvage ; le philosophe mondain qu'elle est sublimée dans les tableaux de son ami le peintre Vernet. D'où quantité de descriptions de paysages, d'extases subite devant un coucher de soleil, du pré-romantisme larmoyant et lourdingue, où il ne faut pas être très fin pour comprendre que Diderot ne décrit en rien la Nature, mais les tableaux aussi peu naturels que possible de son ami Vernet.

En lisant le texte, je ne connaissais rien de Vernet. Mais les descriptions que Diderot faisait de ce peintre à la mode ne m'ont paru guère engageantes : et des tempêtes par ci, des navires en perdition, des bergères et des belles dames. Le genre de peinture qui m'horripile !!

J'ai depuis été me renseigner sur Vernet, et ce que je vois dépasse mes pires cauchemars :

vernet.jpg

 

Au final, je ressors de ces deux courtes lectures assez perplexe. Elles sont toutes deux assez pittoresques, montrant une face du XVIIIème que je ne connaissais pas : le mauvais goût. Mais elles ont entaché l'image que j'avais d'un philosophe estimé, montrant que finalement, nul n'est parfait.

 

Dernière lecture un peu en retard pour le challenge XVIIIème (la lecture était en 2010, mais le billet a trainé), que je finis ainsi...

défiXVIII

Partager cet article
Repost0

commentaires

Lazy Feet 21/02/2012 10:18


On pourrait lui offrir une nouvelle robe de chambre. Un chaude et confortable, une robe de chambre qui le ferait changé d'avis...

Céline 25/03/2012 16:51



Mais c'est justement parce qu'on lui offre une nouvelle robe de chambre qu'il écrit cet opus !



clo 04/03/2011 20:36



"Que n'a-t-il refusé ces cadeaux s'ils le gênaient tant ?"   Oui, en effet, c'est la question que l'on peut se poser. Il aimait sa vieille robe de chambre, le
pauvre, moi aussi j'aime mes vieilles "pétrougnes"mais bon......   J'avais vu ce que tu as écris il y a un
moment, mais je ne retrouvais pas chez moi ce bouquin et je viens juste de le relire car l'article m'y avait fait repenser. Mais je crois que je ne l'ai pas en entier, car c'est extrêmement
court, je ne sais pas. En fait ce n'est pas un livre, c'est juste un extrait dans un livre d'extraits de livres ! Je n'ai pas lu La Promenade Vernet. Merci pour l'article.



Céline 07/03/2011 08:57



Si, si, tu l'as sans doute en entier, c'est un texte très très court (même pas une dizaine de page, si je me souviens bien).



Karine:) 29/01/2011 04:04



Ah oui, quand même... freaky, cette peinture. Bon, je passe avec joie, alors.  La peinture comme le livre. 



maggie 19/01/2011 13:20



Si tu as passé un mauvais moment de lecture, du moins décevant, je passe un moment à te lire car ton billet est très enlevé !


PS : tu n'es pas la seule à être horrifiée devant Vernet !



Céline 19/01/2011 15:35



Merci ! Je me suis bien amusée en l'écrivant :)



B. 18/01/2011 15:38



La lecture de Jacques le fataliste a été pour moi fatale ... Mauvais goût soit, mais insupportablement chiant non !



Céline 19/01/2011 11:56



Je garde un souvenir horrifié de Jacques le fataliste, mais on a voulu me le faire lire en 3ème. J'aimerais bien voir ce que ça donnerait maintenant...



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici