Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 14:00

Medecindecampagne.jpg"L'industrie ne peut être sauvée que par elle-même, la concurrence est sa vie. Protégée, elle s'endort ; elle meurt sous le monopole comme sous le tarif."

 

Par une belle journée d’été, un ancien soldat de Napoléon, le commandant Genestas, chevauche sur une route, dans les Alpes, en Chartreuse. Il se délecte de la vision de la belle campagne ordonnée autour de lui, du travail paysan et de l’impression générale d’aisance et de bonheur.

Quel n’est pas son étonnement d’apprendre que une dizaine d’années auparavant seulement, ce lieu était dévasté par la pauvreté et le crétinisme. Et que tout ce bonheur ne tient qu’à un homme : le docteur Benassis, celui là même qu’il vient voir sous un nom d’emprunt.

Liant amitié avec le docteur, Genestas se fait expliquer la genèse du projet, comment il a été mis en place. S’ensuivent de longues discussions sur la politique, le rôle du religieux, le meilleur système politique, intercalées de souvenirs des guerres napoléoniennes, de souvenirs enthousiastes du grand homme.

Ce n’est qu’à la fin que le docteur Benassis fera sa confession et expliquera pourquoi sa vie mouvementée l’a conduit à ce trou paumé.


"Je renouvelai d'abord très-affectueusement mes visites. Si je n'étais pas tendre, je faisais des efforts pour paraître aimable ; puis je devins insensiblement poli ; un jour, par une sorte d'accord tacite, elle me laissa la traiter comme une étrangère et je cru avoir agi très-convenablement."


Précisons : j’adore Balzac. J’en ai énormément lu pendant l’adolescence et me suis régalée de sa plume acerbe et si fine. J’ai même arrêté d’en lire de peur d’avoir « tout lu » et de ne plus rien avoir à découvrir. Honoré et moi, c’est le grand amour.

Enfin, c’était.

 

 "Admettons en France cent pairs, ils ne causeront que cent froissements. Abolissez la pairie, tous les gens riches deviennent des privilégiés ; au lieu de cent, vous en aurez dix mille et vous aurez élargi la plaie des inégalités sociales. En effet, pour le peuple, le droit de vivre sans travailler constitue le seul privilège. A ses yeux, qui consomme sans produire est un spoliateur."


Le médecin de campagne est une déception. Sur tous les plans, littéraire et idéologiques compris.

Littérairement parlant, cette histoire n’a ni queue ni tête. La volonté démonstrative qui la soutend est beaucoup trop visible et c’est lourd. Pourtant, les premières pages, Genestas qui se promène à cheval dans une campagne teintée de romantisme gothique sont pas mal. J’étais enthousiaste à ce moment là. Et puis, l’organisation en trois parties : la description du village et des bouleversements que le médecin lui a fait subir, ça passe encore ; mais l’exposé des théories politiques et religieuses conservatrices de Nono, non ; alors même la fin, une juxtaposition de confessions permettant la description de ces âmes humaines que Balzac connaît si bien, ne parvient à me réconcilier…

 

"De toutes les pratiques du monde, la louange est la plus habilement perfide. A Paris surtout, les politiques en tout genre savent étouffer un talent dès sa naissance, sous des couronnes profusément jetées dans son berceau."

 

Quel dommage, car il y a pourtant des paragraphes, des maximes, des sentences, des raccourcis brillants d’intelligence qui me rappellent pourquoi j’ai tant aimé Les Illusions perdues ou Le père Goriot. Quel dommage, oui …

 

Lu dans le cadre du challenge Balzac

Balzac

 

Et dans le cadre du challenge Romantique

Romantisme

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Lilly 26/08/2012 14:14


Moi aussi j'adore Balzac, et moi aussi j'ai trouvé ce livre soporifique et invraisemblable au point de ne pas le terminer. La prochaine pioche sera la bonne !

Céline 12/09/2012 13:36



La prochaine pioche était meilleure (billet à venir). Ils parlaient du Médecin de Campagne dedans, c'était amusant :)



maggie 09/08/2012 21:35


Moi aussi j'adore Balzac, mais le pauvre endetté qu'il était, il l'a peut-être écrit rapidement ce roman-ci ! Je ne sais pas si je le lirai... J'ai encore les chouans dans ma PAL... Je suis comme
toi le père Goriot est un chef d'oeuvre... J'ai aussi aimé L'auberge rouge mais le lys dans la vallée m'a fait cauchemarder et une relecture récente n'a rien changé :-(

Céline 10/08/2012 14:24



C'est un de ses romans de jeunesse, avant même La peau de chagrin, et on sent qu'il manque de matûrité. Je ne me souviens pas de l'Auberge Rouge.... Je crois que je l'ai lu pourtant ... bref, à
relire. Le père Goriot est magnifique et j'ai adoré Le lys dans la vallée, malgré son côté romantico-niaiseux.



Marie 02/08/2012 20:42


Ah bah zut alors. Je l'ai lu il y a une vingtaine d'années et je ne m'en souviens plus du tout. Du coup tu m'intrigues et tu me donnes envie de le relire pour voir si j'éprouverais la même
déception. J'ai l'impression qu'avec l'âge et l'expérience, on a plus de recul et qu'on devient plus critique, dans le bon ou le mauvais sens selon les oeuvres. Ce qui fait que, en dépit de
l'énormité de ma PAL et de ma LAL, j'ai de plus en plus envie de relire.


J'en profite pour récupérer le lien de ton billet en tout cas.

Céline 08/08/2012 10:54



Je pense que c'est un roman qu'on oublie très vite. Relis-le si ça te tente: il n'est pas inintéressant et se lit assez rapidement. Mais je reste clairement sur ma faim !


Je pense comme toi que le fait d'accumuler les lectures, les chef-d'oeuvre, donne un regard plus aceré sur les livres qu'on lit... Je ne sais pas si ça me donne envie de relire, ou de garder
précieusement en mémoire des romans que j'ai aimé, sans souffrir de déception à la relecture.



George 02/08/2012 14:29


Je l'ai lu aussi mais c'était avant le blog et je t'avoue que j'en garde peu de souvenir ! On est dans l'utopie, un peu comme chez Sand dans certains de ses romans et c'est pour cela d'ailleurs
que je l'avais lu ! maintenant dans le détail, je ne sais plus exactement, une chose est sûre ce n'est pas le roman de Balzac qui m'a le plus marquée !

Céline 02/08/2012 14:38



Je pense que je vais très vite l'oublier aussi. Ca fait une semaine que je l'ai fini et mes souvenirs sont déjà flous.
Ce qui m'agace, c'est que j'avais gardé ce livre dans ma PAL en tant que "stock d'urgence". Du genre : "zut, une panne de lecture ? Comment en sortir ? Ahhhh, ouf, j'ai un Balzac" Et tout ça pour
tomber sur un roman médiocre ... tristesse...



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici