Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 00:00

Marginall.jpg

"It’s just money.  It’s made up.  Pieces of paper with pictures on it so we don’t have to kill each other just to get something to eat."

Une banque, un après-midi d'automne, à New-York. Deux juniors, Peter et  Seth, assistent surpris à un événement curieux : la moitié des personnes travaillant à leur étage se font virer devant leurs yeux. Quoiqu'elles aient été en train de faire, elles abandonnent tout et ne bénéficient que de quelques minutes pour emballer leurs biens personnels - tout ce qui appartenant à l'entreprise, téléphone compris, devant y rester.

MarginCall3.jpg

Le propre chef de Peter et Seth, Eric Dale est viré, alors qu'il travaillait sur un travail personnel. En partant, avec une hésitation, Dale transmet à Peter une clé USB en lui demandant de finir le travail, avec ce seul mot "Be careful". Le soir venu, alors que ses collègues vont se souler dans un bar, Peter reste seul à regarder le contenu de cette fameuse clé USB. Et découvre la raison du "be careful" : les calculs de Dale démontrent que les investissements de la banque dans les subprimes la mettent au bord du gouffre.

Il rappelle le supérieur hiérarchique de Dale, Emerson, qui revient avec Seth. Et d'Emerson jusqu'au grand patron, John Tuld, toute la hiérarchie de la banque va revenir au milieu de la nuit, pour prendre au final la décision de vendre les actifs toxiques - et créer ainsi la crise financière dans laquelle nous sommes encore aujourd'hui.

 

MarginCall2.jpg

 

C'est un film que j'ai énormément apprécié. Il m'a beaucoup fait penser à The Social Network, par la tension qu'il arrive à créer dans une simple salle de réunion. Même en connaissant la fin, je me suis surprise à espérer que la découverte de Peter et Dale soit anodine. J'ai frémis, souvent, face à l'inhumanité de ce monde : la première scène en est un exemple flagrant, le défilé des RH qui vire sans frémir, suivi du discours remobilisateur de chef à base de "vous êtes des survivors.", comme peut l'être l'égoïsme de Seth ou les propos désincarnés de John Tuld sur l'argent.


"Shit, this is really gonna affect people."


Sans trop en dire, en laissant au spectateur le soin de remplir les non-dits, Margin Call en dit plus sur le monde de la finance et les pulsions qui le traversent que le meilleur des documentaires.

 

MarginCall1.jpg

 

C'est surtout un film servi par d'excellents acteurs, de Penn Badley (que je suis heureuse de découvrir dans autre chose que Gossip Girl) à Jeremy Irons (iconique), en passant par Demi Moore (magistrale en ambitieuse ayant tout sacrifié), Stanley Tucci, Kevin Spacey, Paul Bettany et surtout Zachary Quinto que je découvre ici. Ils donnent tous énormément d'humanité à leurs personnages, et montrent avec talent leurs égoïsmes et leurs faiblesses, avec une forme de tendresse.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Folfaerie 11/06/2012 18:47


Ah ça me tente beaucoup moi aussi, tant pour le sujet que pour le casting de qualité. (j'ai surtout un faible pour Paul Bettany :-)).


A ajouter sur mes tablettes...

Céline 16/07/2012 13:25



J'ai découvert Paul Bettany dans ce film et je sens que je vais le suivre !



Lulu 10/06/2012 20:02


Très intéressant ce film, il m'a beaucoup plu !

Céline 16/07/2012 13:23



Je regrette qu'il n'ait pas eu une place plus importante dans les médias.



Sabbio 08/06/2012 19:22


Tu m'en avais parlé, je m'en souviens, et j'ai très envie de le voir, pour le thème comme pour tous ces acteurs que j'apprécie (je n'aime pas Demi Moore tant que ça mais ce genre de rôle lui va à
merveille!)

Céline 16/07/2012 13:23



J'espère que, depuis, tu l'as vu et aimé. Demi Moore est parfaite dans ce rôle.



Theoma 08/06/2012 15:16


j'ai hâte !

Céline 16/07/2012 13:23



Un très beau film !



Titine 31/05/2012 12:32


J'ai beaucoup aimé ce film et effectivement il décortique bien les mécanismes financiers. Les acteurs sont excellents et c'est toujours un plaisir de retrouver Jeremy Irons !

Céline 16/07/2012 13:13



Jeremy Irons est fantastique en dirigeant froid et cynique. Il m'a fait penser au pape qu'il jouait dans les Borgias.



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici