Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 11:45
médée"Je t'ai suivi dans le sang et dans le crime, il va me falloir du sang et un crime pour te quitter."
L'Antigone d'Anouilh a longtemps été un de mes textes préférés. Je l'ai lu et relu étant ado, émue jusqu'aux larmes par le personnage d'Antigone, dans toute sa violence.
Et puis j'ai fait du grec, et puis j'ai traduit un passage de la Médée d'Euripide. J'étais toujours adolescente, et comme beaucoup d'adolescentes, je passais beaucoup de temps devant mon miroir. Et quand j'ai traduit ce texte : "Dès qu'elle eu vu la parure, elle n'y pu tenir. Elle accorda à son époux tout ce qu'il lui demandait. Il était à peine parti et les enfants avec lui, qu'elle avait pris les beaux tissus brodés, qu'elle s'en revêtait, qu'elle posait le bandeau d'or sur ses cheveux bouclés, arrangeant sa coiffure devant un miroir brillant et riant à la vaine image d'elle-même qu'il renvoie. Puis, elle se lève pour parcourir la chambre, allant d'un pas dansant sur ses pieds nus, enchantés par les beaux cadeaux. Elle se dresse sur ses pointes pour voir sur ses talons tomber la robe", quand j'ai traduit ce texte, j'ai eu l'impression qu'un pont se dressait entre moi, et une jeune fille d'il y a 2 500 ans.
Ce long prologue pour dire que lorsque j'ai découvert l'existence de Médée de Jean Anouilh, j'ai sauté sur l'occasion et j'en ai profité pour relire celle d'Euripide.
Ces deux pièces parlent de la même partie de l'histoire de Médée. Nous sommes dix ans après la première rencontre entre la princesse de Colchide et Jason, aventurier à la recherche de la Toison d'or. Dix ans après que Médée ait trompé son père, tué son frère et volé la Toison pour la remettre à son amant. Et après dix ans d'amour, Jason abandonne Médée, pour épouser la fille de Créon. Et là, Médée entre dans une violente colère, envoie à sa rivale une robe qui va la brûler vive et tue de sa propre main les deux enfants qu'elle a eu avec Jason.
J'aime énormément la pièce d'Euripide. La fureur de Médée trahie est communicative et sa tristesse de même. Les longs monologues où son désir de vengeance suite à la trahison que lui fait Jason combat avec son amour de mère sont proprement tragiques : "Allons, ma main, mon audacieuse main, prends le couteau, allons vers la barrière qui ouvre sur la vie maudite, ne faiblis pas, oublie que ces enfants sont ton bien le plus cher, que tu les mis au monde. Oublie les pour un court instant. Tu pleureras ensuite. Tu les tues et cependant tu les aimes. Ah ! Pauvre femme que je suis !".

Et bien, en ouvrant Anouilh, j'ai été déçue.
Déjà, parce que j'ai retrouvé presque mot pour mot ce qui m'avait émue dans Antigone : mais ce qui émeut une première fois, semble louche à la seconde. J'ai eu l'impression d'y lire une facilité d'écriture, et non plus le cri d'un coeur tourmenté.
Mais surtout, parce que de cette tragédie, et de cette héroïne mythique, Anouilh fait un drame sentimental et une pauvre fille abandonnée.
Oh crime ! Qu'est devenue Médée, sorcière, puissante femme, princesse ? Une vagabonde, qui vit dans une roulotte, et se languit de son homme ? "Cette femme attachée à l'odeur d'un homme, cette chienne couchée qui l'attend.". Si elle a trahi son père, c'est par pure luxure, parce qu'elle était en manque de Jason et que son désir surpassait tout. Et si elle tue ses enfants, c'est encore par amour trompé pour lui.
Dommage. Ce qui me plaisait dans ce mythe, c'était justement ce personnage de femme, presque divinisé dans sa colère et sa vengeance. La voir transformée en criminelle de fait divers ... non.

Ces deux pièces sont lues dans le cadre du défi Mythes et Légendes !
mythesetlégendes
Partager cet article
Repost0

commentaires

Benjamin 14/07/2010 19:43



Bien sûr Céline n'hésites pas. Si tu me cites directement j'apprécierais que tu mentionnes la source (mon blog), mais les idées sont faites pour être partagées donc pas de problème.



Céline 15/07/2010 23:44



J'ai repris certains des titres que tu traites dans ma liste, mais c'est avec plaisir que je ferai un lien vers ton blog !



Benjamin 24/04/2010 10:26



Pour ma part j'ai lu l'Antigone d'Anouilh après avoir lu celle de Sophocle et de Bauchau, et j'ai beaucoup apprécié son interprétation. Géniale de décalage et d'originalité.



Céline 14/07/2010 10:22



J'ai adoré l'Antigone d'Anouilh (même si, en vieillissant, je me mets à préférer celle de Sophocle ...) ! Je n'ai jamais lu celle de Bauchau, mais je compte bien la trouver d'ici peu !


En tout cas, ton commentaire me permet de découvrir ton blog et la somme de billets portant sur les adaptations d'Antigone et les tragédies antiques en général. Je peux te piquer les idées pour
mon défi Mythes et Légendes ?



Bénédicte 25/03/2010 07:54


j'aime beaucoup Anouilh également Mais ces écrits sont d'une violence parfois ...


Céline 28/03/2010 17:29


Il met vraiment le doigt là où ça fait mal. Il met en lumière nos propres incohérences et la manière dont on vit sans problème avec. C'est cela que je trouve le plus violent chez Anouilh.


Choupynette 16/03/2010 17:37


j'aime beaucoup Anouilh. J'ai lu quelques pièces de lui il y a des années. Il faudrait que je m'y remette tiens!
Je ne sais pas encore ce que je vais lire pour ton défi. Mais je pensais au livre de Girardet sur les mythes politiques...


Céline 16/03/2010 19:16


Tu as encore le temps d'y penser ^^.
Faut que j'essaie de trouver le Girardet, je sens que c'est le genre de bouquin qui me plait !


Popila 15/03/2010 21:26



Oh, oh,  toi aussi tu as fait du grec et tu as traduit ce passage d'Euripide ?

Quand la  jeune rivale de Médée pose sur sa tête  la couronne d'or qu'on lui a offerte et que ses cheveux s'enflamment, c'est à la fois horrible et particulièrement beau.

Je ne savais pas qu'Anouilh avait réutilisé ce mythe.




Céline 16/03/2010 19:17


J'ai fait du grec et c'est l'une des choses que j'ai préféré au lycée... Et ce passage d'Euripide est splendide. C'est la Tragédie, celle plus grande que l'Homme...


Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici