Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 09:00

51-2BdrFpFJwL._SL500_AA300_-1-.jpgUn ami m’avais conseillé de lire Les Déferlantes alors que je lui disais que j’avais envie de lire un roman qui se passerait dans un lieu désertique et où tout serait écrasé par la pesanteur d’un soleil dévastateur. Certes point de soleil ici mais la mer pèse de tout son poids sur ce petit coin de Cotentin désolé.

Tout commence par une grande tempête, les éléments se déchaînent contre un malheureux village du bout du monde, près de la Hague, en France. Cette tempête physique ne fait que présager du cataclysme causé par le retour de Lambert qui revient sur les lieux de la noyade du reste de sa famille, des années auparavant.

Ce retour fera ressortir et poindre tout ce qui restait caché dans ce village et ses habitants, tous leurs secrets, leurs rancœurs, leurs blessures.

J’ai été séduit d’emblée par ce roman âpre et rude, par cette narratrice écorchée vive et par les personnages extrêmes et taiseux qui peuplent ce village et ce roman. J’ai aimé ce style à l’image de ce qu’il raconte, rude, brusque et bref. Les phrases sont courtes, presque crachées, le vocabulaire simple et rustre mais l’ensemble, construit un peu à la manière d’un tableau impressionniste, par petites touches brèves, dégage une indéniable force.  

C’est un roman que j’ai trouvé riche, j’ai aimé que Claudie Gallay y prenne son temps, j’ai aimé la façon dont elle a abordé ses sujets, les a liés entre eux. C’est, je pense un roman sur la déchirure, la brisure et sa rédemption, pour tant est qu’il puisse y en avoir. Tous les personnages ont à un moment ou un autre connu une tragédie qui les a brisés ou même annihilés. Tous continuent à vivre sur ce petit morceau de terre scarifié, chacun à sa manière. Comme leur village, leur lande sont balayés par les éléments, tous ces hommes et ces femmes sont courbés sous la force et le souffle de leur propre histoire.

Le silence est omniprésent, un silence oppressant qui se retire brutalement, par petites touches. Pour un ce sera la parole enfin libérée, pour un autre ce sera apprendre à laisser aller, un autre encore tente de vivre en se déversant dans son art. Tous tentent de continuer, comme ces plantes qui poussent entre les rochers battus par les vents et la mer.  

Comme une pierre, ce roman vient de loin, il s’est extirpé des profondeurs non de la terre mais de l’être humain pour venir éclore à la lumière, brut et pur mais vraiment précieux si l’on sait regarder sa beauté.

B.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Emily 08/03/2011 22:37



Un livre que j'hésitais à lire...eh bien tu m'as convaincue ! :)



Syl. 04/03/2011 12:05



Sandy vient de le lire aussi. J'ai aimé ce livre, mais plus pour son atmosphère que pour l'histoire. C'est vrai que l'on arrive à sentir le parfum iodé et les embruns des vagues. Les descriptions
sont superbes et le deuil vécu est bouleversant.



B. 04/03/2011 13:32



Je suis d'accord, c'est surtout un livre d'atmosphère et sur la déchirure/le deuil. L'histoire n'est qu'une scène sur laquelle les personnages viennent se dévoiler petit à petit.



Irrégulière 03/03/2011 18:17



Je n'ai pas aimé l'Amour est une île, donc je suis assez réticente pour lire un autre roman de l'auteur, mais ça a l'air pas mal !



B. 04/03/2011 13:34



Je n'ai pas lu l'Amour est une île. En revanche je te conseille vivement Les Déferlantes, c'est un beau livre.



George 03/03/2011 10:55



Il est dans ma PAL depuis sa sortie en poche. Ce que tu en dis me plait beaucoup !



B. 04/03/2011 13:37



Dans ce cas, j'espère pouvoir lire ton avis sur ce roman prochainement



choupynette 03/03/2011 10:13



il est bien sûr noté et stabiloté. Cela fait longtemps que je veux le lire.



B. 04/03/2011 13:38



Alors ça, ça sent la PAL tenue méthodiquement . Je t'encourage à céder à la tentation...



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici