Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 12:12

evelina.jpg" 'Pardon me, then, Sir Clement, if I speak to you with freedom. This young lady, though she seems alone and, in some mesure, unprotected, is not entirely without friends; she has been extremely well educated, and accustomed to good company; she has a natural love of virtue, and a mind that might adorn any station, however exalted: is such a young lady, Sir Clement, a proper object to triffle with?' "

Les amis, je saute partout, je halète, je couine, je ris toute seule dans le métro, je soupire, je tressaille. Et je suis amoureuse (littérairement, s'entend, sinon, je sens qu'un certain B. va venir demander des comptes).
Ne me parlez plus de Darcy, j'ai trouvé son modèle et il a toutes les qualités : "the friendship he has shewn me - his politenes, his sweetness of manners - his concern in my affairs - his solicitude to oblige me. "(je l'ai lu tellement de fois sous la plume d'Evelina que maintenant, je le sais par coeur).

Ah ... Evelina ... Quelle adorable ravissante idiote ... Issue de deux nobles familles, elle a grandi, sans mère et sans père (les raisons, une vraie histoire à part entière, en sont expliquées dans les deux premières lettres) auprès d'un saint homme (oui, oui, à l'entendre répéter toutes les trois pages, on finit par le comprendre qu'il est sage, généreux, obligeant, tendre et gentil), le révérend Villars.
Alors qu'Evelina a dix-sept ans, une amie de Villards, Lady Howard invite la jeune fille à lui tenir compagnie, ainsi qu'à sa fille, Mrs Mirvan, et à sa petite fille, Miss Mirvan.

Prenez une petite campagnarde élevée chez un vieillard à la campagne, emmenez-la à Londres en pleine saison fashionable : que pensez-vous qu'il arriva ? Elle se rend ridicule, et c'est très très drôle.
Ce qui rajoute du piquant, c'est qu'elle est splendidement belle (et qu'elle attire donc tous les hommes qui passent - certains d'ailleurs ne restent pas très longtemps après l'avoir entendue bégayer, dire des sottises, et s'enfuir en rougissant, ce qu'elle finit par faire fort bien, avec l'expérience).
Et encore plus : une grand-mère française (et totalement vulgaire), quelques amis bruyants et franchement mal élevés, une famille de cousins absolument désastreux.
Épicez avec un Lord. Orviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiille !!!

C'est drôle. C'est niais. C'est fantastique.

"It is very true, said Lord Orville, that I did not, at our first acquaintance, do justice to the merit of Miss Anville."

Et c'est la source d'inspiration de Jane Austen, quand elle écrit Pride and Prejudice : des scènes de bal qui se terminent mal ; un prétendant maladroit et franchement pas engageant ; une parente vulgaire et marieuse ; quelques proches plus présentables ; un séjour dans une demeure chic en compagnie quotidienne du cher-et-tendre to be, etc. etc. etc. La principale différence consiste en la personnalité de l'héroïne : Evelina est bête à manger du foin, surtout comparée à Lizzie.

"When they were sitting together during the Opera, he told her that he had been greatly concerned at the impertinence which the young lady under her protection had suffered from Mr Lovel; but that he had the pleasure of assuring her, she had no further disturbance to apprehend from him."


(Il s'est battu en duel ! Pour elle ! Orviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiille, je couine)

Bon, j'avoue, il y a des longueurs : le burlesque se marie pas toujours très bien au romantique. Les disputes entre le capitaine Mirvan et Madame Duval sont longues, très longues et très répétitives.
Les prétendants de Miss Anville sont très lourds eux aussi. La lecture du roman ne permet pas de comprendre comme Orville tombe amoureux d'Evelina : elle est souvent embarrassante, parfois grossière, et semble manquer complètement d'esprit. En revanche, on comprend très bien les raisons pour lesquelles elle s'amourache de son Lord (Orviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiille).
Mais, je pardonne tout à fait : Frances Burney a écrit Evelina à 17 ans...

C'est également passionnant pour découvrir une Angleterre très très loin de celle décrite par Austen : si on retrouve les gentlemen polis et respectueux, on en trouve également quelques uns très pressants (et c'est clairement pas pour se marier) ; les jeunes filles marchant dans une promenade risquent à tout moment de se faire violer (et la seule compassion qu'elles s'attirent, c'est  un "vous aviez qu'à ne pas marcher là bas." ; les vieilles femmes de se faire détrousser. On s'éloigne des verts pâturages pour trouver une Angleterre diablement violente - et misogyne.

"It has always been agreed, said Mrs. Selwyn, looking round with the utmost contempt, that no man ought to be connected with a woman whose understanding is superior to his own."

Et l'anglais est tellement beau à lire, tout plein de "thy" et de "shall" ! La moindre remarque devient élégante sous cette plume. Je me suis délectée à chaque phrase (à l'exception des phrases de Madame Duval et du capitaine, je dois l'avouer, qui elles sont plutôt argotiques).

 

défiXVIII

Sans le Défi XVIIIème, je ne l'aurais sans doute jamais ouvert. Donc : merci Canthilde !!

 

EnglishClassics.jpg

C'est un classique anglais

 

 

LireEnVo.jpg

Et c'est lu en VO !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Titine 21/06/2012 16:21


J'ai honte de moi, j'ai trouvé le livre en français à la librairie Neverland et je ne l'ai toujours pas souvert ! Alors que je le savais prometteur puisqu'inspirateur de notre chère Jane.
Heureusement qu etu es là pour rappeler les bonnes choses qui se trouvent dans ma PAL !!! Orviiiiiiiiiiiiiiile donc !

Céline 16/07/2012 13:26



J'espère qu'il te plaira !!



canthilde 15/08/2010 12:32



Et merci pour les fleurs. :-D Je me demande si je ne vais pas me faire un monster challenge "2011 - Total XVIIIe siècle" tellement cette période littéraire me plaît.



Céline 17/08/2010 09:55



C'est grâce à toi que je lis tout ça, c'est normal que je te remercie !


Il consisterait en quoi, ton monster challenge ? Ne lire que de la littérature XVIIIème pendant un an ?



canthilde 15/08/2010 12:29



J'avais adoré Evelina l'an dernier moi aussi, pas telmement parce que c'est un chef d'oeuvre de la littérature, mais parce qu'il permet de se faire plaisir sur 400 pages sans le moindre remords.
J'ai commencé Camilla, que j'aime encore plus, mais c'est plus long quand on lit sur l'ordi...



Céline 17/08/2010 09:52



Tu n'as pas réussi à trouver Carmilla en version papier ? J'ai hâte de le lire, mais j'avoue que lire sur écran, c'est pas trop mon truc non plus ...



Karine:) 04/08/2010 12:25



Tiens, ça me plaît bien, ça!  Ne serait-ce que pour voir ce que c'est et ce fameux Lord!  Je ne sais pas où j'ai lu un billet hyper négatif... mais j,assume mon côté fleur bleue!



Céline 04/08/2010 15:01



C'est pas un chef d'oeuvre éternel, mais c'est bien sympathique. Et d'Orville est ... darcyen à souhait :D



Schlabaya 31/07/2010 17:20



Si ce rman était traduit en français, je pourrais me laisser tenter, le fait est que Jane Austen y fait allusion dans Northanger Abbey et que c'est donc une référence !



Céline 01/08/2010 08:56



Si tu as un peu l'habitude de lire en anglais, il est parfaitement lisible ; ce n'est pas du vieil anglais (ce que je craignais).
Sinon ... il faut espérer que la Jane Austen mania finisse par les convaincre de le traduire !



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici