Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 00:00

richardIII.jpg"Tu étais heureuse épouse, tu es la plus désolée des veuves ; tu étais joyeuse mère, tu en déplores aujourd'hui même le nom ; tu étais suppliée, tu es suppliante ; tu étais reine, tu es une misérable couronnée d'ennuis. Tu me méprisais, maintenant je te méprisee ; tu faisais peur à tous, maintenant tu as peur ; tu commandais à tous, maintenant tu n'es obéie de personne ! Ainsi la roue de la justice a tourné et t'a laissée en proie au temps, n'ayant plus que le souvenir de ce que tu étais pour te torturer encore étant ce que tu es !"(Acte IV, scène 4)

 

J'avoue que je m'y suis reprise à plusieurs fois pour lire cette pièce, et que je n'ai fini par y parvenir qu'en construisant les arbres généalogiques des différentes familles. Cet exercice fait, et la feuille sous les yeux, la majesté et la beauté de cette pièce a enfin pu éclater à mes yeux !

Récapitulons. Lorsque la pièce débute, le roi Henri VI s'est fait renverser et tuer ; son fils Edouard de Galles a été assassiné ; Marguerite, veuve d'Henri VI, reine déchue erre et maudit tout ceux qui passent ; et Lady Anne, veuve d'Edouard de Galle pleure ses mari et beau-père.

Edouard IV monte sur le trône, accompagné de sa femme Elizabeth ; ses deux frères, Richard, duc de Gloucester, un nain bossu et haineux, et George, duc de Clarence, un homme bon et naïf, l'accompagnent dans l'ombre.

Mais Richard, qui s'est chargé de toutes les tâches sanglantes du coup d'Etat (tuer Henri VI et Edouard de Galles, entre autres) ne veut pas en rester là, et veut le pouvoir pour lui et pour lui seul. Il va donc s'employer à l'obtenir, agissant dans l'ombre et sans pitié pour les liens du sang.

 

Richard est un personnage fascinant. Vraiment. C'est un homme sans aucune conscience. Il veut se venger, des autres en règle générale et de la nature, qui l'a fait laid et bossu, en particulier. Il n'aime rien ni personne, mais est habile acteur à le faire croire aux autres en usant tantôt de la trahison, tantôt du mensonge, tantôt des armes. Et malgré tout ... je l'ai trouvé aimable. Ou si ce n'est aimable, suffisament humain pour exciter la pitié et la tendresse.

Est-ce cette caractéristique ? Est-ce sa langue venimeuse qui séduit Lady Anne ? Pleurant son mari et son beau-père, tués par Richard, elle croise le chemin de Richard, et en quelques paroles mensongères il parvient à s'en faire aimer dans une scène admirable (Acte I, scène 2):

"Si ton coeur rancuneux ne peut pardonner, tiens, je te prête cette épée éffilée ; si tu veux la plonger dans cette poitrine loyale et en faire partir l'âme qui t'adore, j'offre mon sein nu au coup mortel et je te demande la mort humblement, à genoux. (il découvre sa poitrine, Anne dirige l'épée contre lui puis la laisse tomber) Non ! Ne t'arrête pas ; car j'ai tué le roi Henry ... Mais c'est ta beauté qui m' aprovoqué ! Allons, dépêche-toi : c'est moi qui ai  poignardé le jeune Edouard ! ... (Anne relève l'épée vers lui) Mais c'est ta face divine qui m'y a poussé ! (Elle laisse tomber l'épée.) Relève cette épée ou relève moi !"

Quelque part, en lisant cette pièce, je n'ai pu m'empêcher de penser au Trône de Fer, et trouver des ressemblances entre Richard et Tyrion Lannister, le nain manipulateur et génial de King's Landing.

 

Autre aspect que j'ai beaucoup aimé dans cette pièce (on va finir par croire que je n'aime que les sorcières et les démons), la Reine Marguerite. Reine déchue, reine en deuil, vieille femme tirant sur la sorcière, elle se promène au milieu des vainqueurs et les maudit, annonçant scène par scène ce qui va se passer dans la suite de l'histoire. Elle m'a fait énormément penser aux trois sorcières de Macbeth, qui comme elle, expliquaient dès le début de la pièce, la gloire et la déchéance. Marguerite maudit, et Marguerite revient sur le théâtre à la fin observer sa vengeance.

 

"Lady Anne : Qu'une nuit noire assombrisse ton jour, et la mort, ta vie !

Gloucester : Ne te maudis pas toi même, tu es l'un et l'autre." (Acte I, Scène 2)

 

Pièce pleine de vengeance et de noirceur, affaiblie vers la fin (il fallait bien faire mourir Richard avec cette tirade culte "Un cheval, un cheval, mon royaume pour un cheval"), elle est d'essence même dramatique. Un petit bijou, mais qui nécessite une bonne concentration pour être lue...

 

Première pièce du Challenge Shakespeare !

Shakespeare

 

Classique anglais

EnglishClassics.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

miriam 31/01/2011 17:06



je l'ai vu à la maisons des Arts de Créteil et il y a une tournée dans toute la France regarde sur Internet. Sinon j'ai mis un extrait vidéo sur mon blog



Céline 01/02/2011 11:14



OK, merci beaucoup ! Je vais regarder ça...



miriam 26/01/2011 17:41



j'ai vu une version très contemporaine de richard III par la Compagnie l'Unijambiste mise en scène David Gauchard très originale



Céline 31/01/2011 14:20



Où as-tu vu cette version ? Sais-tu si elle passe encore ?



miriam 06/01/2011 11:55



si jamais tu résides dans la région parisienne la MAC (Maison des Arts de Créteil) a Richard III à son programme à la fin de janvier 2011



Céline 11/01/2011 10:31



Hmmmmmmmmm, tentant ....



miriam 10/12/2010 18:07



Merci pour le billet : morale de l'histoire prendre les pièces hbistoriques das l'ordre our ne pas se perdre dans la généalogie!



Isil 21/11/2010 20:01



Je suis d'accord que cette pièce n'est pas la plus simple à lire mais elle est fascinante. Je n'ai pas réussi à éprouver d'affection pour l'odieux Richard en revanche même si ses motivations sont
très intéressantes.



B. 22/11/2010 10:42



C'est vrai mais c'est tout de même un tour de force de faire une pièce sur un héro fondamentalement mauvais, manipulateur et sans scrupules ! L'une de mes pièces favorites de Shakespeare ! (Henry
V et Henry II sont aussi formidables !)



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici