Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 12:00

QuelleEpoque.jpg"Au fond de son coeur, elle adorait la richesse, mais elle la désirait pour lui plutôt que pour elle. Alors, son esprit s'envolait vers les titres de baron et de comte, et elle se perdait dans la gloire future de son fils, dont les vices avaient déjà commencé à l'entraîner dans sa propre ruine."


Voici un petit pavé (700 pages et quelques écrits en tout petit), riche en rebondissement et qui fait vivre devant nous toute une société : les nobles désargentés mais qui aimeraient bien continuer à faire "comme si", les nouveaux commerçants richissimes, mais si vulgaires et si peu "anglais", les squires paisibles de province, les paysannes séduites par les nobles désargentés du dessus, et ... les américains et leurs moeurs bizarres.
Le pitch du livre est vraiment très simple : Augustus Melmotte, un homme vulgaire et profondément "étranger" (français, ou juif, ou américain, bref, "pas comme nous") déboule dans la haute société londonienne comme un chien dans un jeu de quille. Malgré son côté profondément détestable, sa fortune sans limite conduit les uns et les autres à le fréquenter de plus en plus assidument. Surtout qu'il a une fille unique à marier ! Mais les bases de sa fortune sont-elles si saines ?
En plus de la dichotomie noblesse/commerce, Trollope s'intéresse aux bases de la fortune de Melmotte et à la spéculation qu'il conduit. J'avoue que ça m'a fait énormément fait penser à la crise financière de 2008, et d'autant plus que la spéculation véreuse que lance Melmotte est du même type que celles qui ont conduit au XIXème siècle à la fondation des agences de notation !

A partir de l'astre Melmotte, on rencontre de nouveaux personnages : les Longestaffe, en manque d'argent chronique et dont la fille n'arrive pas à se marier, 12 ans après avoir été lancée dans le monde ; Sir Alfred et son fils, la porte d'entrée de Melmotte dans l'aristocratie, et les Carbury.
Lady Carbury, veuve, a deux enfants : un fils dépensier Felix qu'elle aime passionnément, et une fille parfaite, Hetta, qui se refuse à épouser son cousin Roger, même si Roger pourrait lui fournir une vie sans soucis financier. Mais Hetta aime Paul Montague, un ami de Roger, follement amoureux d'elle, mais pourvu d'une fiancée étrange, américaine, divorcée, veuve (?), entreprenante et séduisante : Mrs Hurtle. Double triangle amoureux, complexe à résoudre.

 

"Elle voulait s'établir. Elle voulait, au début de son entreprise, obtenir un lord ; mais les lords sont rares. Personnellement, elle n'était pas de très haute naissance, elle n'avait pas de dons exceptionnels, elle n'était pas très charmante, pas très agréable, et n'avait pas de fortune. Elle avait décidé depuis longtemps qu'elle pourrait se passer d'un lord, mais qu'elle devait se trouver un roturier convenable. Ce devait être quelqu'un disposant d'une résidence à la campagne, et de moyens suffisants pour lui permettre de se rendre tous les ans à Londres. Ce devait être un gentleman, et sans doute un parlementaire. Et avant tout, il devait être d'un bon milieu. [...] Mais désormais, les hommes convenables ne s'approchainent plus d'elle. Le seul but pour lequel elle s'était exposé à cette ignominie semblait avoir complètement disparu au loin."

 

Au final, ce fut une lecture vraiment plaisante. Je trouve les personnes riches et fouillés. Personne n'est réellement blanc ou noir, même si Hetta n'a que très peu de défauts, et que Felix est pathétique. Chacun est poussé dans le monde par ses désirs, son égoïsme, et très peu de gens prennent l'autre en considération (sauf peut-être Lady Carbury, qui se démène vraiment pour son crétin de fils). Le premier chapitre avec les trois lettres que Lady Carbury envoie aux trois journaux est un régal. J'ai aussi particulièrement apprécié les chapitres, après le grand diner de Melmotte, où on est dans l'esprit de ce personnage. Dans le grand méchant financier véreux et violent, on trouve un homme blessé et fragile.

Je n'ai que deux défauts à lui trouver :
- ce roman a été écrit en feuilleton et ça se sent : au début de chaque chapitre, il rappelle brièvement là où il avait laissé ses personnages avant, ce qui a tendance à couper la lecture.
- je l'ai lu en traduction, et je n'aime pas les parti-pris du traducteur. Il a voulu traduire les expressions familières par des expression familières plus modernes, ce qui me gêne beaucoup. On parle ainsi de "mon paternel", untel est un "chic type". Heureusement, seuls les passages entre jeunes nobles sont traduits ainsi, mais j'ai trouvé ça déplacé.

 

Par ailleurs, la BBC en a fait une série télé, avec David Suchet (Poirot !!) en Melmotte que j'ai maintenant très envie de voir...

TheWayWeLiveNow.jpg

 

Lu en LC avec Camille, Adalana, Denis, Lecture et cie, Malorie, Shelbylee, Syl. et Titine

logo-lc-trollope-mars-2013.jpg

 

Lu dans le cadre du challenge victorien

victorien

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Syl. 28/03/2013 10:16


Bonjour Céline, Quelle surprise de voir que mon Poirot avait le rôle de Melmotte ! Je n'ai pas cherché de renseignements du côté de la BBC.
C'est vrai que le récit a le tempo des feuilletons.
Sacrée lecture !!!

Céline 01/04/2013 13:37



C'est une lecture que j'ai énormément aimé !! Et cette série m'a l'air merveilleuse ...



dasola 27/03/2013 20:35


Bonsoir Céline, j'avais écrit tout le bien que je pensais de ce roman http://dasola.canalblog.com/archives/2010/09/03/18946250.html le 03/09/2010. C'était une découverte concernant cet écrivain.
Depuis j'ai lu Miss McKenzie. Je recommande. Bonne soirée

Céline 01/04/2013 13:01



J'ai découvert Trollope avec Miss Mackenzie et ce fut un régal ! Je vais aller lire ton billet.



Titine 26/03/2013 12:01


Je me suis vraiment régalée à lire ce Trollope. Mais je n'ai pas du tout senti le côté feuilleton qui me dérange parfois dans els pavés de Wilkie. Je dois également regarder la série de la BBC
avec le formidable David Suchet.

Céline 01/04/2013 12:35



J'ai trouvé que les chapitres qui commencent en mode "Lorsque nous avions laissé XXX, il était en train de faire ça ..." sont assez nombreux. Mais c'est juste une phrase de temps en temps, donc
ça passe.



Camille 25/03/2013 21:47


Merci pour l'info concernant la série...En plus avec David Suchet, elle doit être excellente! 

Céline 01/04/2013 12:34



J'ai regardé les 5 premières minutes sur youtube et j'étais déjà sous le charme : la première scène est magnifique !



Marie 25/03/2013 21:10


J'avais opté pour la VO et je ne le regrette pas, au vu de ce que tu dis... et la couverture est vachement plus jolie!

Céline 01/04/2013 12:32



J'imagine : cette édition n'est vraiment pas jolie.
Comme j'étais fatiguée et qu'il est très épais, j'ai préféré le lire en français, mais je relirai sans doute un VO un jour.



Présentation

  • : Le blog bleu
  • : Le blog d'une curieuse, avide d'histoires, de récits, de livres, de film et d'imaginaire.
  • Contact

En passant

Envie de vacances, de bouquinage dans un jardin anglais, de farniente...

Recherche

http://www.wikio.fr

Archives

http://www.wikio.fr

Mon planning

Janvier 2013

Lecture commune approximative : Imposture, de Benjamin Markovits, avec George

 

9 Janvier 2013

Lecture commune : Silvia's lovers, de Gaskel, avec Titine

 

20 Janvier 2013

Lecture commune : Les Chouans, de Balzac, avec Maggie, Nathalie , Cléanthe et Marie

 

Février 2013

Lecture commune : La fausse maîtresse, de Balzac, avec Marie

 

4 Mars 2013

Lecture commune : Le temps des métamorphoses, de Poppy Adams, avec Tiphanie, Soukee et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : The scarlett letter, de Nathaniel Hawthorne, avec Noctenbule et Titine

 

Mars 2013

Lecture commune : Quelle époque !, de Trollope, avec Adalana, Shelbylee, Maggie et Titine

 

Avril 2013

Lecture commune : Les vagues, de Virginia Woolf, avec Cléanthe , Anis et Titine


21 Juin 2013

Lecture Commune : Petite soeur, mon amour, avec Valérie

 

 Juin 2013

Lecture de L'Argent, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Juillet 2013

Lecture de La débâcle, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

 Août 2013

Lecture de Le Docteur Pascal, d'Emile Zola dans le cadre du défi On a une relation comme ça, Emile Zola et moi

 

7 Novembre 2013

Lecture de Le dernier Homme de Camus, dans le cadre du défi Albert Camus

Mes défis persos

On peut me retrouver : whoopsydaisy.jpg
Et j'en fais partie :
wildpal9.png
mythesetlégendes

souver10

D'autres blogs de lectures ?

Cuné a fait le compte et c'est !

 

Et Acr0 a recencé les blogs de fantasy, c'est ici